Rêver à un meilleur urbanisme

Peu de concepts d’urbanisme urbain font plus rêver que la réappropriation des cours d’eau canalisés et enterrés comme cela se fait à Oslo ou à Berlin. Les bénéfices sociaux, psychologiques et économiques d’une telle entreprise sont immenses.

Malheureusement, il semble que nous soyons toujours empêtrés dans le XXe siècle, comme en témoignent la récente réfection du boulevard Saint-Michel (pas de piste cyclable pour cette importante artère nord-sud), le projet RoyalMount, cette catastrophe annoncée, ou l’autoroute Notre-Dame qui se refera vraisemblablement une virginité en adoptant le vocable de « boulevard urbain » sans que sa configuration ou sa vocation soient vraiment modifiées (pauvre rue Sainte-Catherine est qui vivote dans Hochelaga-Maisonneuve) ou l’absence d’accès au fleuve Saint-Laurent toujours dans la portion H-M. À quand la ville civilisée ?

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Gilles Bonin - Abonné 5 juin 2019 08 h 43

    Oui, madame

    Rêver... Ça ne reste malheureusement qu'à ce stade...