Retour dans le temps

En décembre 2013, le ministère de l’Éducation s’est penché sur les troubles d’apprentissage des élèves au primaire et au préscolaire. Il a formé un comité constitué de professionnels des écoles primaires dans le but de bien détecter les troubles d’apprentissage et d’adopter des mesures appropriées pour maximiser l’apprentissage des enfants, leur rendement scolaire et leur bien-être. À la suite de cela, sur la recommandation du comité, une cinquantaine de classes à temps plein pour enfants de 4 ans ont été ouvertes dans toute la province, s’ajoutant à celles à mi-temps déjà présentes. Cette initiative a donné des résultats probants.

Pour cette clientèle, un nouveau programme pédagogique a été développé. C’est un programme d’activités qui permet à l’enfant de 4 ans d’apprendre en s’amusant et d’évoluer dans tous les apprentissages à son rythme.

En tant qu’enseignante avec 23 ans d’expérience, ayant enseigné en respectant ce programme, je peux témoigner de la différence entre les jeunes qui sont passés par celui-ci et les autres. Son impact est positif et donne des résultats concrets depuis son implantation, et, selon moi, le personnel enseignant est bien équipé pour accueillir ces jeunes.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.