Détachons-nous du boulet GNL!

On blâme souvent les politiciens pour leur langue de bois ou pour leur vision à courte vue. On déplore qu’ils se soucient plus de leur réélection que de la défense des vrais intérêts des citoyens qu’ils représentent.

Il faut donc souligner à grands traits la prise de parole récente du député de Jonquière, Sylvain Gaudreault — mon député. Il a osé prendre une position claire contre le projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel au Saguenay (GNL). Je suis heureuse de constater que ce qui prime ici, c’est la défense à long terme du bien commun. À première vue, le projet de GNL semble très alléchant et ses promoteurs savent faire miroiter ses supposés avantages. Mais il ne faut justement pas en rester à cette première réaction et élargir le regard. L’urgence climatique exige un vrai virage vert. L’avenir se trouve dans le développement des énergies renouvelables et la mise en place d’une vraie économie verte. Les projets qui, comme celui de GNL, nous en détournent nous nuisent pour prendre notre place dans cette nouvelle économie verte qui générera des emplois durables. Ils sont des boulets qui nous empêchent d’avancer. Entre les avantages illusoires d’un projet qui nous enfonce encore plus dans les énergies fossiles et les bienfaits à long terme d’un vrai virage vert, il faut choisir les seconds. Et ce n’est pas du rêve, c’est possible ! La création du laboratoire de recherche Elysis qui travaillera à produire de l’aluminium « vert » en est un bon exemple.

À voir en vidéo