À quand la réforme du mode de scrutin au Québec?

Est-ce que Legault est en train de faire un Trudeau de lui-même ?

Justin Trudeau avait promis, lors de sa dernière campagne électorale, une réforme du mode de scrutin. Après avoir dormi sur la « switch » pendant plusieurs mois, il a fait marche arrière en prétextant qu’il n’y avait pas de consensus assez fort.
 

François Legault a fait la même promesse lors de la dernière campagne électorale. Néanmoins, il nous dira bientôt, lui aussi, que cette réforme ne sera pas possible pour les prochaines élections.

Sa stratégie pour ne pas perdre la face est claire : ne pas laisser suffisamment de temps au DGEQ pour préparer une élection avec un mode de scrutin proportionnel en 2022.

Il nous annoncera ensuite la nécessité de tenir un référendum sur la réforme du mode de scrutin, en consultant la population lors de la prochaine élection. On se rappelle toutefois parfaitement que monsieur Legault, durant la dernière campagne électorale, avait écarté l’idée d’un référendum, disant que l’appui du Parti québécois et de Québec solidaire était suffisant.

La CAQ nous donne l’impression qu’elle est prête à renier son programme et sa promesse électorale pour jouir en paix des prébendes du pouvoir.

À voir en vidéo