À l’UQAM, on peut être qui on veut

Dans la foulée des célébrations marquant son 50e anniversaire, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) lance les Originaux, un vaste mouvement de diplômés qui ont fait et font toujours rayonner l’université et les domaines dans lesquels ils ont chacun fait leur marque. Les Originaux, qui agissent comme ambassadeurs de l’UQAM, illustrent l’apport des quelque 260 000 diplômés de l’université et l’impact de leurs idées, brillantes et inattendues, qui font réfléchir et progresser le Québec et le monde. C’est dans le cadre de la campagne majeure « 100 millions d’idées » que le mouvement des Originaux a vu le jour.

Être original, c’est avoir des idées. Des idées inattendues. Des idées qui dérangent. Des idées qui font réfléchir.

Être original, c’est bâtir le futur, une idée unique à la fois.

Être original, c’est savoir utiliser sa différence pour faire bouger la société. C’est avoir besoin d’un endroit de réflexion où les idées peuvent grandir. Où on peut débattre pour progresser. Un espace ouvert sur la liberté et la différence.

Cet endroit-là, c’est ici, au coeur de la ville. Ici, les idées nouvelles prennent de l’ampleur, contaminent et inspirent les autres. Ici, c’est la plus grande université urbaine francophone en Amérique du Nord. Ici, on peut être qui on veut — des rêveurs, des penseurs, des affamés du changement. Ici, on crée toute la différence.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

3 commentaires
  • Jean-François Trottier - Abonné 14 mai 2019 08 h 35

    Quelle belle lettre parfaitement inutile!

    M. Meunier, je n'ai aucune idée de ce dont vous parlez.

    Au surplus, je peux vous nommer des milliers de fausse bonnes idées, des milliers de très mauvaises idées, des idées qui ont mené à des idéologie tordues ou même dangereuses...

    Là, à partir de ce texte, on sait pas. On sait rien.

    Non, je n'irai pas me renseigner ailleurs. J'ai autre chose à faire. J'ai fait l'effort de vous lire et j'ai perdu mon temps. C'est platte hein ?

    • Cyril Dionne - Abonné 14 mai 2019 09 h 51

      Vous avez raison M. Trottier. Et malheureusement, cela défini bien l'UQAM. La tête dans les nuages et jamais rien de concret. S'ils veulent faire réfléchir et progresser le Québec et le monde à l'UQAM, il pourrait commencer à apprivoiser les sciences de demain parce rien de cela n'arrivera dans les départements des sciences molles.

      Ce serait le « fun » si l’admission aux programmes à l'UQAM serait contingentée. C'est « ben » pour dire.

  • Jean-Guy Aubé - Abonné 14 mai 2019 12 h 00

    un logo étrange

    Le fameux logo de l'UQAM qui contenait une faucille et un marteau ainsi que le A Anarchiste avec la mention '50 ans de luttes" était-il un canular ou une crétation officielle de l'institution ?