Longue vie à l’eau malgré tout

Le Québec est touché de plein fouet encore une fois par des inondations printanières. Ailleurs dans le monde, les inondations sévissent de plus en plus et, semble-t-il, sont causées entre autres par les changements climatiques. L’Inde est souvent touchée d’ailleurs. Devant l’ampleur de nos catastrophes naturelles, c’est donc souvent l’eau qui est en cause ; l’eau de pluie, l’eau de nos rivières, l’eau encore si abondante malgré tout sur notre terre qui porte encore si bien son nom de planète bleue. Mais l’eau est une ressource naturelle non substituable. Cette eau souvent si salvatrice. Cette eau qui un jour déclarera forfait sur notre terre. Comme nous, elle n’est pas éternelle. Malgré le fait que l’eau nous bouleverse par l’élan de sa force en emportant parfois dans son sillon des êtres chers, elle demeure toujours aussi essentielle à la biodiversité de la vie sur terre. Voilà donc une belle ambiguïté pour celle que l’on peut encore goûter librement. Cette eau si présente dans notre quotidien. Celle dont on ne peut se passer. Longue vie à l’eau !

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.