En français

Il faut revoir les règles régissant la diffusion en français par la radio publique et certaines émissions de variétés diffusées à la télé. En effet, trop c’est trop. Comme on peut le constater, ouvrez la radio à une station soi-disant francophone et écoutez bien ce que vous entendez : 7 à 8 fois sur dix, il s’agit de chansons qui n’ont rien de francophone.

La même chose se vérifie par exemple à l’émission La voix, où une très grande partie des chansons sont serinées en anglais.

On me dira que c’est normal, mais je suis d’avis contraire. Faut-il s’étonner que nos jeunes soient enclins à chanter en anglais ? Ils sont le miroir de ce que la réalité leur projette quotidiennement ou que leur font entendre les médias. Voilà leur réalité par mimétisme.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

3 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 19 avril 2019 02 h 54

    Par mimétisme certes. Mais aussi par absence de réflexion !

  • Robert Morin - Abonné 19 avril 2019 09 h 17

    Vous visez juste...

    ... et il semble que ce phénomène d'uniformisation des identités culturelles colonisées agressivement par la monoculture dominante et son cheval de Troie que sont les GAFA, soit en train de se généraliser à la grandeur de la planète. Ça n'augure rien de bon pour la protection de la diversité culturelle, n'est-ce pas?

  • Jean-Guy Aubé - Abonné 19 avril 2019 15 h 13

    A ici Radio Canada aussi

    Le reseau français radio et tele de radio canada devrait ne diffuser que des émissions en français, y compris dans la programmation musicale. L'émission En direct de l'univers à la télé de ici radio-canada présente à chaque semaine une chorale qui chante des chansons en anglais choisies en fonction des invités des vedettes américanisées qui passent à cette émission. Cela est inacceptable sur le réseau français. Radio Canada aime les acadiens et les franco-ontariens car ils sont 'louisiannisés', folklorisés, et n'ont aucune revendication nationale. Ils croient naivement à la loi des langues officielles fédérale. C'est pourquoi ils acceptent avec autant d'enthousiasme le multiculturalisme répugnant de la dynastie Trudeau. C'est pourquoi la SRC préfère engager des francos ontariens sur le réseau français car ce sont de bons laquais à la remorque de la dynastie Trudeau. Ils ne comprennent pas que ce multiculturalisme fait partie de la continuité historique du rapport Durham qui vise à faire disparaître le français au Canada et au Québec. Au contraire le Québec Français est une nation en voie de se libérér du joug du fédéralisme canadien. La constitution canadienne, le fédéralisme canadien, la charte des droits de Trudeau Père, c'est comme un catalogue Canadian Tire, tu peux choisir ce que tu veux dans le catalogue, mais tu n'es pas libre de choisir de faire ce que tu veux faire avec ton argent et ton pouvoir en dehors de ce cadre. Oui la nation française du Québec est libre de ses choix et nous ne laisserons pas aux étrangers nous imposer leurs coutumes et leurs religions, nonobstant les diktats de la Cour suprême coloniale du Canada. Je suis un montréalais francophone et je ne voterai jamais pour un politicien qui porte un signe religieux ou qui cautionne cette pratique. Le soi disant concensus multiculturel montréalais est le produit de politiciens clientélistes qui ciblent des groupes particuliers pour obtenir leur vote en oubliant de gouverner pour la majorité.