Dans les chaussures de Laverdière

Je suis souverainiste. Mais je n’ai jamais voté pour la brigade orange de Manon Massé, GND et cie. En matière d’indépendance, leur parti n’affiche-t-il pas une énorme carence vitaminique ?

Questionnée sur son intérêt pour la souveraineté, la réponse anémique de la nouvelle candidate à l’investiture du NPD, mais toujours membre de Québec solidaire, ne m’a donc pas surprise. Le « pas tant que ça » de Nima Machouf ne reflète-t-il pas la pensée de plusieurs membres de QS ? Sur la ligne de départ en vue des prochaines élections fédérales, Mme Machouf porte des espadrilles plutôt inconfortables…

Parlant de souliers, si jamais elle était élue, la recrue de l’autre brigade orange en aura de bien grands à chausser… ceux d’Hélène Laverdière ! C’est que l’ancienne diplomate a accompli un excellent boulot dans Laurier–Sainte-Marie, fort à l’écoute et maîtrisant avec aisance ses dossiers.

À l’automne dernier, j’avais écrit une lettre ouverte à ma députée au sujet du coquelicot blanc. Portera-t-elle ce symbole qui nous rappelle les victimes civiles des guerres ? En tout cas, elle avait pris la peine de me répondre en m’expliquant en détail ses démarches visant entre autres à dénoncer les extravagances du gouvernement Trudeau en matière de dépenses militaires. Coup de chapeau !

Lors d’une rencontre au Centre d’éducation et d’action des femmes, je lui avais rappelé mon indignation quant au choix de Sophie Grégoire d’ajouter « Trudeau » à son nom. Ne s’agissait-il point d’une trahison envers les Québécoises qui ne sont plus esclaves de cette forme d’infériorisation depuis 1981 ? Avec un sourire des plus chaleureux, Mme Laverdière m’avait avoué qu’elle-même n’avait pas voulu porter le nom de son époux…

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

9 commentaires
  • Christian Montmarquette - Abonné 20 mars 2019 09 h 20

    Quand des souverainistes crachent sur les souveranistes

    C'est curieux comme ces péquistes qui se prétendent progressistes et indépendantistes, ne trouvent jamais rien de mieux à faire que de cracher sur les autres, parce que leur approche est différente de la leur et qu'ils considèrent l'indépendance non pas comme une fin en soi, mais comme un moyen de plus de faire progresser le Québec.

    Pas étonnant que ces péquistes aigris et chauvins ne soient parvenus qu'à mettre leur parti et leur option en échec avec une conception aussi sectaire et partisane de l'indépendance.

    Comme le disait si bien Michel Chartrand :

    « Les péquistes, c'est des intégristes, y reconnaissent même pas les indépendantistes!» — Michel Chartrand

    Christian Montmarquette

    • Claude Gélinas - Abonné 20 mars 2019 14 h 36

      Avec respect Monsieur Montmarquette lorsque je lis le titre de votre commentaire je me demande si ces paroles ne vous reviennent pas comme un boomerang. Désormais, pourquoi dans l'intérêt du projet de pays, ne pas enterrer la hache de guerre et penser à un rassemblement des forces souverainistes.

      Cette guèguerre entre souveainistes ne fait que réjouir les fédéralistes bien assis sur le statu quo.

  • Cyril Dionne - Abonné 20 mars 2019 09 h 20

    Le commencement de la fin

    Québec solidaire est aussi souverainiste et indépendantiste que le NPD. Ils sont tous des partis fédéralistes et multiculturalistes, une option que les Québécois ont rejetée massivement le 1er octobre dernier. Ceci dit, le NPD sera rayé de la carte électorale québécoise cet automne. Il n’en restera aucun.

    • Alexis Lamy-Théberge - Abonné 20 mars 2019 12 h 58

      Dites merci à QS : imaginez si tous ces fédéralistes multiculturalistes (à-la-Trudeau-avec-la-Constitution-qu'il-nous-a-enfoncée-dans-la-gorge) avaient voté pour leur Parti naturel, les Libéraux, on serait encore pris avec M. Couillard ;)

    • Christian Montmarquette - Abonné 20 mars 2019 13 h 14

      Le commencement de la fin... Mais pour qui?

      Ce qui était prévisible, c'est que les péquistes demeurent aussi chauvins et condescentants, malgré que leur parti vient d'encaisser une autre défaite.

      D'ailleurs, vous avez vous même avoué dans ces pages que vous voteriez pour une CAQ-fédéraliste et jamais un QS souverainiste.

      Vous êtes donc fort mal placé pour traiter QS de fédéraliste.

      « Le PQ officiellement 3e groupe d’opposition » - Le Devoir

      https://www.ledevoir.com/politique/quebec/550273/le-pq-officiellement-3e-groupe-d-opposition


      .

  • Pierre Desautels - Abonné 20 mars 2019 11 h 17

    Pas de leçon à donner.


    "En matière d’indépendance, leur parti n’affiche-t-il pas une énorme carence vitaminique ?"

    Peut-être, mais personne au PQ (en parlant de QS) ne peut leur rapprocher cela, étant eux-mêmes en forte carence depuis 1996, comme le soulignait dans une excellente chronique Josée legault :

    https://www.journaldequebec.com/2019/03/19/la-traversee-du-desert

  • Alexis Lamy-Théberge - Abonné 20 mars 2019 12 h 56

    Il vous en faut bien peu

    Cracher sur Québec Solidaire tout en voulant passer pour une progressiste pragmatique, votant pour le NPD. La démarche est plutôt malhabile. Quel type de gain à courte vue pensez-vous grapiller?

    Il vous suffit d'une lettre de votre député et de son sourire chaleureux pour mériter un "coup de chapeau". Il vous en faut bien peu pour être convaincue! Rien sur le programme du Nouveau Parti Démocratique...ni sur celui de Québec Solidaire, évidemment.

    La caricature ne retient que la position fédérale d'une de ses membres (dont le côté "représentatif" paraît plus une lubie de votre part qu'un état de fait). Si vous avez été capable de voter pour le progressisme au fédéral, sachez poser la question en termes honnêtes au niveau provincial.

    Enfin, à la sempiternelle accusation amère de souverainisme mou ou cryptofédéraste (quand on dit que les Péquistes ont de la misère à se renouveler!) envers les troupes Solidaires, on répond comme toujours que si le Parti attire des fédéralistes, c'est donc dans les tales des Libéraux qu'il va pêcher, souhaitez-leur bonne chance ;)

    • Cyril Dionne - Abonné 20 mars 2019 14 h 07

      "si le Parti attire des fédéralistes, c'est donc dans les tales des Libéraux qu'il va pêcher"

      Oui, des inconditionnels fédéralistes et multiculturalistes comme les membres de Québec solidaire. C'est pour cela que la CAQ est maintenant appuyée par 44% des Québécois. Demeurer sur votre île parce qu'aux prochaines élections, vous ne sortirez plus de "Montreal".

  • Christian Montmarquette - Abonné 20 mars 2019 13 h 39

    QS plus pressé que le PQ pour l’indépendance

    .


    « Quand on lit la plateforme du PQ, on n’y trouve presque rien qui soulève la question centrale des rapports Québec-Canada […] C’est une plateforme qui aurait pu être celle de l’aile québécoise du NPD. C’est un programme de stricte gouvernance provinciale. »

    Ce constat triste mais lucide ne provient pas d’un sympathisant à tout crin de Québec solidaire. Il vient d’être fait par un des plus fervents partisans du parti des René Lévesque et Jacques Parizeau, l’ex-ministre péquiste Joseph Facal, dans une chronique intitulée « PQ : un étrange silence », publiée récemment dans Le Journal de Montréal.

    Le programme de QS prévoit, au contraire, que le processus d’accession à l’indépendance sera enclenché dès l’accession de ce parti au pouvoir. En effet, le nouveau gouvernement lancera en priorité une démarche constituante, c’est-à-dire un processus politique visant à amener le peuple québécois à se doter d’une constitution. Cette démarche comprendra notamment la mise sur pied d’une assemblée constituante chargée d’élaborer un projet de constitution d’un Québec indépendant, ainsi que la tenue d’un référendum sur l’indépendance et le projet de constitution. Cette assemblée constituante constitue en quelque sorte la clef de voûte de la stratégie indépendantiste de Québec solidaire. - Paul Cliche

    https://www.ledevoir.com/opinion/idees/530151/qs-plus-presse-que-le-pq-pour-l-independance