Faire les bons choix à l’élection d’octobre 2019

Les changements climatiques et le besoin de continuer de nous approvisionner en pétrole ; l’accueil et la formation des migrants et des réfugiés ; le maintien et le renforcement de notre système de santé ; le recrutement et la formation de gestionnaires et de politiciens honnêtes et compétents voués au bien commun ; la lutte contre la corruption et l’évasion fiscale ; la sauvegarde et la promotion du caractère bilingue de notre pays non seulement dans les institutions fédérales, mais également parmi les villes et provinces, ainsi que parmi les grandes entreprises, constituent, selon moi, les principaux enjeux de l’année politique et économique qui vient.

La grande question : les électeurs sauront-ils y voir clair et faire les bons choix ?

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

4 commentaires
  • Sylvio Le Blanc - Abonné 11 mars 2019 08 h 32

    De belles priorités, M. Marleau :

    « le besoin de continuer de nous approvisionner en pétrole »
    « le recrutement et la formation de gestionnaires et de politiciens honnêtes et compétents voués au bien commun »
    « la sauvegarde et la promotion du caractère bilingue de notre pays non seulement dans les institutions fédérales »

    Vos priorités ne sont pas les miennes.

    Si je vous ai bien compris, M. Marleau, vous allez voter pour le Parti libéral de notre cher Justin Trudeau, cet idiot utile, pour empêcher le Parti conservateur de Scheer de prendre le pouvoir.

    Pas moi. Je compte voter comme d'habitude pour le Bloc québécois, qui pourrait surprendre en octobre, en obtenant, tenez-vous bien, la balance du pouvoir.

    À lire, l'excellente libre opinion parue ce matin :
    https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/549551/cette-creature-qu-on-nomme-le-bloc-quebecois

    • Raymond Saint-Arnaud - Abonné 12 mars 2019 18 h 21

      Pour moi aussi, c'est le Bloc, et j'appelle tous les Patriotes québécois à en faire autant.

  • Gilles Marleau - Abonné 11 mars 2019 11 h 12

    Intéressant

    Intéressant M. Le Blanc de vous entendre dire que j'ai l'intention de voter Libéral....comme si ce parti était le seul à pouvoir attirer mon intérêt.
    Ne vous en déplaise, le NPD et le Parti Vert demeurent toujours des alternatives intéressantes. Comme touts les électeurs, je devrai faire certains compromis... On verra, octobre est encore loin. Je vous invite à garder l'esprit bien ouvert vous aussi...

    • Sylvio Le Blanc - Abonné 11 mars 2019 13 h 44

      Vous écrivez : « Ne vous en déplaise, le NPD et le Parti vert demeurent toujours des alternatives intéressantes. »

      Oui, mais pas pour le Québec, ni pour les souverainistes. Il faut être fédéraliste et multiculturaliste pour voter pour les partis fédéralistes, ou bien un souverainiste masochiste.