Terra incognita

Je me méfie des certitudes. Elles sont le préambule à tous les dogmes, à toutes les religions. Néanmoins, il existe un certain nombre de réalités sur lesquelles nous devrions tous nous entendre comme prémisse à toute discussion. La rotondité de la Terre en fait partie.

Or, j’ai été interpellé par la résurgence dans l’actualité de cette croyance ancienne qui veut que la Terre soit plate. On semble avoir affaire à la nouvelle conspiration à la mode. La première chose qui me frappe, c’est que les conspirationnistes ne se donnent même plus la peine de trouver un motif à leurs théories du complot. Qui aurait intérêt à nous faire croire une telle chose, et pourquoi ? C’est comme si le fait d’avancer des idées qui ajoutent à la complexité du monde est perçu comme une menace pour certains.

Les grandes théories scientifiques comme la relativité et la mécanique quantique sont contre-intuitives. Elles contredisent nos expériences quotidiennes du monde. Ils sont plus nombreux qu’on le croit à éprouver de l’inconfort, voire de l’angoisse devant ces réalités. Pour trop de gens, l’intuition tient lieu de connaissance. Si une idée comme celle de la Terre plate devient présente dans les médias, nous risquons de les voir de plus en plus sortir du placard.

Ce qui me trouble davantage, c’est que les derniers cas recensés dans l’actualité nous parlent d’enseignants et de politiciens. Il ne s’agit plus seulement de pauvres illettrés, mais de gens qui sont passés à travers les mailles trop grandes de notre système d’éducation sans développer de pensée critique et de capacité d’abstraction, sans parler du simple bon sens. Ils occupent des postes d’influence et de pouvoir.

Sans être alarmiste, j’ai peur parfois que l’obscurantisme nous guette.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

5 commentaires
  • Cyril Dionne - Abonné 7 février 2019 08 h 02

    Lorsque notre visage est voilé, on risque de ne rien voir

    Sans la relativité, les vols dans l’espace seraient impossibles. Toute la technologie satellitaire aussi. Nous n’aurions pas marché sur la lune.

    Sans la physique quantique, tout le monde de l’informatique n’existerait pas. Les scientifiques ont compris qu’ils pouvaient contrôler presqu’un atome à la fois et du même coup, ils ont pu miniaturiser les circuits électroniques.

    C’est Ératosthène, qui a vécu plus de 200 ans avant JC, qui a calculé de façon précise, la circonférence de la Terre en comparant l'observation qu'il fit sur l'ombre de deux objets situés en deux lieux différents. Pour Platon, Aristote, ils considéraient déjà la Terre comme sphérique.

    Que des politiciens évoquent que la Terre soit plate, rien de nouveau sous le soleil. Mais que des enseignants partagent cette même idée, cela la dépasse l’entendement et n’ont rien à voir et à faire dans les salles de classe. La culture scientifique semble être occultée par un certain groupe de la société qui compose avec le créationniste et la magie d’êtres surnaturels et extraterrestres. Les idéologies politico-religieuses sont basées sur des dogmes, doctrines et dont les certitudes ne peuvent être remises en question.

    Les pauvres petits humains qui ne peuvent voir, entendre, sentir, toucher et goûter le monde qui les entoure sans recourir à leur sens innés, font partie de ces obscurantistes qui retournent l’homme à son aspect animal. Pire, au niveau quantique, toute la logique du monde sensible ne s’applique plus. La notion du temps non plus. Le passé, le présent et le futur sans des composantes de la même substance.

    Lorsque notre visage est voilé, on risque de ne rien voir.

  • Benoit Léger - Abonné 7 février 2019 09 h 37

    Rumeur

    La rumeur que la Terre est plate est en train de faire le tour du monde.

  • Paul Gagnon - Inscrit 7 février 2019 12 h 30

    Une autre platitude

    de notre corps emseignant décadent.

    • Raymond Saint-Arnaud - Abonné 7 février 2019 18 h 08

      Oui, dans certains cerveaux, la terre est platte (sic).

  • Serge Grenier - Abonné 7 février 2019 12 h 57

    Flat Earthers

    Ça fait plusieurs années que je vois se développer cette mouvance de gens qui croient dans la «Terre plate».

    C'est clair qu'ils sont complètement à côté de la plaque, mais ce ne sont pas tous des ignorants incapables de s'exprimer. Il y en a qui sont même capables de présenter leurs théories de manière suffisamment crédible pour confondre pas mal de monde.

    Mais il faut faire attention à ne pas mettre tous les «weirdoes» dans le même panier. Par exemple, les gens qui croient à l'existence des extra-terrestres ne croient pas que la terre est plate, bien au contraire. Plusieurs d'entre eux ont d'excellentes connaissances astronomiques et scientifiques.