Plutôt qu’une journée contre l’islamophobie

L’idée d’une « Journée contre l’islamophobie » ne fait pas l’unanimité, tant s’en faut… Je suggérerais plutôt une « Journée mondiale de la fraternité », ce qui est moins ambigu (le terme islamophobie porte à confusion), plus inclusif (la phobie, le racisme ne sont pas dirigés que contre les musulmans), moins péjoratif (mieux vaut avoir une journée misant sur la fraternité que sur la peur, la xénophobie).

Et cette journée serait beaucoup plus rassembleuse si, à terme, elle dépassait les limites de notre pays. La mondialisation met plus que jamais en présence des peuples, des races, des religions, des cultures différentes, et il serait temps que ce phénomène fasse l’objet d’une prise de conscience de ses implications et qu’il encourage les élans de fraternité qui ne seraient plus uniquement suscités par les événements tragiques comme ceux de la tuerie à la mosquée de Québec.

Une telle journée vaudrait bien la « Journée contre le texto au volant », comme cela a été proposé.

À voir en vidéo