Des travaux nécessaires pour la sécurité du public

Hydro-Québec procède depuis l’automne dernier à des travaux de réfection du mur de soutènement du barrage Simon-Sicard, qui a été construit en 1929 dans le cadre de l’aménagement hydroélectrique Rivière-des-Prairies. Il s’agit de travaux importants et nous sommes conscients qu’ils peuvent causer des désagréments. Toutefois, le mur de soutènement est aujourd’hui vieillissant et les travaux sont nécessaires pour la sécurité du public.

D’une longueur de 1,3 km, le mur a une fonction de soutien et de protection de la rive. Divers experts d’Hydro-Québec ont réalisé des études techniques et environnementales afin de préparer la réfection du mur. La protection des paysages a été un facteur important lors de l’élaboration des travaux. Nos équipes sont présentement à l’oeuvre dans les sections qui montrent des signes de vieillissement, essentiellement aux endroits où frappent les glaces en hiver. Bien que ces travaux soient d’une certaine envergure en milieu urbain, il est important de rappeler qu’ils respectent les normes environnementales en vigueur.

Lorsque le chantier arrivera à sa fin, la technique utilisée, soit le remblai en enrochement, permettra le réaménagement des berges tout en favorisant la biodiversité. Le concept de réaménagement a notamment été présenté à la Ville de Montréal ainsi qu’à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) afin de respecter les orientations du Plan directeur de développement des berges de la rivière des Prairies.

Enfin, dans un souci de bien informer les citoyens des travaux à venir, nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, la CSDM, la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville, le Comité ZIP Jacques-Cartier, etc. Les citoyens ont également été invités à venir échanger avec l’équipe Projet lors de deux soirées d’information qui ont eu lieu en juin et en novembre derniers.

En terminant, mentionnons que l’achèvement des travaux au printemps prochain permettra de réduire la largeur actuelle du remblai. Le réaménagement des berges suivra par la suite avec une nouvelle piste cyclable et un sentier piétonnier en rive, notamment dans le secteur Sophie-Barat.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.