Abattre des murs

Monsieur le Président Trump, un peu d’ouverture d’esprit abat bien des murs, et cela ne coûte pas cher.

1 commentaire
  • Cyril Dionne - Abonné 3 janvier 2019 08 h 16

    L’ouverture d’esprit et les 3 milliards de migrants économiques

    Cher monsieur Mainguy, les murs et les clôtures font les meilleurs voisins. Alors, si vous êtes prêts en accueillir une dizaine de migrants économiques chez vous, dans votre maison et à vos frais, on ne dira plus rien. Aux États-Unis, il y a plus de 11 millions de sans papiers qui grugent tous les services sociaux des états frontières comme la Californie et le Texas. Il ne s’agit pas d’immigration, mais bien d’une invasion puisque la plupart le font de façon illégale comme dans les guerres. La population américaine se comptait dans les 175 millions en 1960. Aujourd’hui, ils sont plus de 350 millions avec les illégaux. Disons poliment qu’ils ont fait leur part. En passant, il y a d’autre pays que les États-Unis, comme le Mexique, le Brésil, l’Argentine et j’en passe qui sont plus près d'eux culturellement.