Projet de ligne à haute tension d’Hydro-Québec dans les Laurentides

Monsieur le Premier Ministre,

Nous avons pris connaissance de l’engagement de votre parti quant au projet de ligne à haute tension d’Hydro-Québec (HQ) dans les Laurentides, à savoir que :

Un gouvernement de la CAQ ne remettra pas en question la nécessité de cette ligne d’HQ ;

Un gouvernement de la CAQ demandera la suspension des travaux de la ligne à Saint-Adolphe dès son élection ;

Un gouvernement de la CAQ s’assurera qu’une véritable consultation se tienne afin de permettre que tous les scénarios puissent véritablement être étudiés, notamment celui de l’enfouissement de la ligne sur le tronçon d’une route qui doit être refaite ;

Le gouvernement libéral et HQ ont manqué de transparence et de respect dans la gestion de ce dossier ;

Les Laurentides ont pour principal atout leurs paysages. Un gouvernement de la CAQ fera le nécessaire pour les préserver et les protéger lorsque c’est possible.

Nous demandons donc que vous respectiez cet engagement qui a été communiqué à la population par la députée Agnès Grondin pendant la campagne électorale. S’il n’était pas trop tard il y a un mois, quelques jours avant les élections, pour suspendre les travaux de la ligne à Saint-Adolphe, il n’est certainement pas trop tard pour le faire aujourd’hui ! Les importants problèmes environnementaux causés par la mise en oeuvre de ce projet démontrent clairement que l’enfouissement partiel est la solution qui doit être prise en compte puisqu’elle permet, tout en préservant la beauté du paysage et sa valeur récréotouristique, de réduire considérablement le déboisement, et donc, les risques d’érosion et de pollution des lacs et cours d’eau.

Aujourd’hui, Hydro-Québec affirme même que de nouveaux épisodes de déversements de sédiments se produiront possiblement au printemps. Nous demandons donc que vous corrigiez le préjudice causé à la population de Saint-Adolphe par l’entêtement insensé d’Hydro-Québec et du gouvernement précédent dans ce dossier.

*La lettre est signée par:
Nature Québec;
Fondation Rivières;
Fondation David Suzuki;
AQLPA (Association Québécoise de Lutte contre la Pollution Atmosphérique);
Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec);
Greenpeace Canada;
Guy A Lepage, Producteur, acteur, scénariste, animateur;
Claude Meunier, Acteur, dramaturge, humoriste et réalisateur;
Emmanuel Bilodeau, acteur et humoriste;
Eve Salvail, mannequin de mode, actrice, disc jockey;
André Genest, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut;
Yolande Cohen, Professeure, chercheure et auteure, Membre de la Société; Royale du Canada, Chevalière de l’Ordre national du Québec;
Francis H Glorieux, OC, MD, PhD, Professeur Émérite, Faculté de Médecine
Université McGill, Officier de l’Ordre du Canada;
Lisette Lapointe, Mairesse de Saint-Adolphe-d’Howard 2013-2017, ex-députée de l’Assemblée nationale;
Arnaud Sales, Professeur émérite, Université de Montréal, Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques;
Robert Sévigny, professeur émérite, Université de Montréal, Membre de la Société Royale du Canada;
Association des propriétaires du Petit-Lac Ste-Marie;
APEL St-Joseph;
APEL Ste-Marie;
APEL Travers;
Association des Propriétaires du Domaine de la Châtelaine;
Association du lac des Trois-Frères;
Association des propriétaires des lacs Louise, Vert et des Eaux Vives;
Association pour la protection du lac de la Montagne;
Association du Domaine des lacs boisés (lac Bourque);
Association des propriétaires du lac Gémont;
Association des propriétaires du Domaine des Lacs (APDL);
Association des sports nautiques de St-Adolphe-d’Howard;
Le comité aviseur de Saint-Adolphe-d’Howard;
Les Sentiers de la Terre;
La Chambre de commerce Saint-Adolphe-d’Howard;
Comité consultatif en environnement de Saint-Adolphe-d’Howard

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

2 commentaires
  • Pierre Deschênes - Abonné 7 novembre 2018 05 h 53

    Le test

    La poursuite ou le report pour réaménagements de ces travaux hydroélectriques pour le moins controversés serviront de test pour l’honnêteté du nouveau gouvernement au pouvoir à Québec, de même ultimement pour la pertinence même de futures campagnes et promesses électorales.

  • Bernard Terreault - Abonné 7 novembre 2018 08 h 39

    Oui, mais aussi

    S'il faut préserver les paysages des Laurentides, lieu de villégiature préféré de nombre de nombre de privilégiés montréalais, ne faut-il pas aussi préserver les paysages tout aussi charmants des Cantons de l'Est, puis ceux de Montérégie, puis ceux de Mauricie, puis ceux qui entourent la belle et historique ville de Québec avec ses panoramas inoubliables, et que dire de ceux de Gaspésie et du Saguenay? Et les paysages urbains aussi, non? Quelle laideur que ces poteaux croches et ces enchevêtrements de fils aériens qui, horreur, obligent à charcuter les beaux arbres de ma rue! Je suis pour l'enfouissement, car je fais partie de la classe moyenne confortable pour qui une augmentation de 10% de sa facture d'électricité ne serait pas grave. Mais les petits gens, les industriels? Tout a un coôt.