François Legault dans les vapes!

Lors de la dernière campagne électorale, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault a fait savoir aux citoyens qu’il voulait augmenter l’âge de la consommation légale du cannabis à 21 ans. Est-ce bénéfique pour la société ? Pas du tout.

Si Legault est un homme de parole et qu’il tient ses promesses par rapport à la légalisation, les gens de 21 ans et moins se procureront du cannabis de manière illégale. Cela étant dit, le cannabis que les jeunes vont consommer ne va pas être contrôlé par le gouvernement, ce qui veut dire qu’il est beaucoup plus nocif pour la santé. Legault veut alors protéger la santé des jeunes adultes, mais il essaie de le faire en leur mettant des bâtons dans les roues.

Legault veut également augmenter l’âge pour que les gens consomment moins. Cependant, presque personne ne consomme du cannabis, car c’est illégal ; c’est une question de goûts et de valeurs. Les gens se moquent complètement que le cannabis soit légal ou non, ils en consommeront s’ils en ont envie. C’est pourquoi l’âge de la légalisation devrait être la même que l’alcool, car les gens s’en procureront quand même.

L’aide de Legault est beaucoup plus une nuisance pour les jeunes adultes qu’autre chose.

3 commentaires
  • alex Uno - Inscrit 12 octobre 2018 02 h 49

    En effet!

    En effet, la seule solution raisonnable reste d' interdire tout type de drogue, un point c'est tout! Désolé pour les paumés qui rêve se se bruler les cellules du cerveau!!!

  • Lorenzo Dro - Inscrit 12 octobre 2018 12 h 49

    Mon problème par rapport au cannabis.

    J’ai un problème qui me touchera lors de la légalisation du cannabis. Autour de moi personne ne fume de pot ou autre. Cependant lors de sorties en public, la senteur imprègne les vêtements. Lorsque vous voyagez dans d’autre pays, plusieures aéroports ont des chiens qui se promennent pour vérifier la drogue. Ça me déplairait beaucoup d’être fouillé (en totalité) parce qu’un TDCul m’a enfumé durant mon trajet pour l’aéroport.

  • Serge Lamarche - Abonné 12 octobre 2018 22 h 58

    Ben voyons

    Les jeunesvont simplement demander à leurs ainés de leur en acheter. Légalement. Ça risque de faire mal au marché noir de la même manière.