Deux mondes s’affrontent

Oui, dans le cas Kavanaugh, aux États-Unis, deux mondes s’affrontent, comme le dit si justement Francine Pelletier. Mais le monde n’est pas binaire, contrairement à ce que le titre laisse entendre. Malgré toute l’argumentation contraire et très solide, il est possible que Kavanaugh passe, que les républicains passent le mi-mandat et que Trump gagne un deuxième mandat. Il est indéniable que bien des femmes, bien des Noirs, bien des latinos… ont voté pour Trump, malgré les rebuffades. Et voteront peut-être encore Trump, comme ces personnes en ont parfaitement le droit. Ce ne serait qu’au prix d’amalgames douteux qu’on pourrait rendre notre monde binaire. Notre monde, il est complexe. Il était plus simple dans le temps des rouges et des bleus, ici comme aux États-Unis, comme ailleurs.