Des chiffres et encore des chiffres

Alors que les promesses électorales parfois fantaisistes fusent de toutes parts dans un tsunami de chiffres trop souvent difficile à décortiquer pour le commun des mortels, je pose cette question : pourquoi cet étourdissement par les nombres pratiqué par tous les partis politiques confondus, de droite comme de gauche ?

Des chiffres, des chiffres et encore des chiffres ! Ce fourre-tout bien pratique cache cependant subrepticement les intentions réelles d’un grand nombre de partis politiques.

Pendant qu’on cause en chiffres à défaut de la parole, nous nous soustrayons de la raison même de la politique qui avant d’être une question comptable est fondamentalement une plateforme d’idées et de projets à partager avec toute la collectivité. Alors que le débat des chefs sur le thème de l’économie se déroulera justement cette semaine, j’aimerais savoir si un parti comme la Coalition avenir Québec, une fois élu, aurait l’intention de privatiser, ne serait-ce que partiellement (comme Hydro One en Ontario), Hydro Québec.