Nicole Filion s’en va?

Hier soir, une grande dame a pris sa retraite « officielle » du monde du travail après de longues années de lutte pour les droits de toutes et tous. Elle s’appelle Nicole Filion, coordonnatrice de la Ligue des droits et libertés du Québec et militante depuis des lustres. Une alliée de tous les poqués de la terre. Une femme qui mettait en avant le potentiel des plus faibles [...] et se positionnait sur les débats les plus délicats, parce que derrière les tourmentes ou controverses sommeillent souvent des dénis de droits flagrants. Une alliée disponible, toujours prête qu’elle était à discuter des meilleures stratégies, des meilleures façons de mieux mettre en lumière les injustices subies par les plus vulnérables. À combattre les préjugés et le profilage, les foutus profilages avec lesquels nous sommes pris. Nicole a aussi toujours tenté un réel exercice de solidarité entre toutes les luttes, en phase qu’elle a toujours été avec le nécessaire principe de l’intersectionnalité entre les droits. Bonne et encore longue route, chère Nicole, et on le sait très bien : tu seras certes au communautaire ce que Dominique Michel est au monde du spectacle. Éternelle, comme l’espoir !