La CAQ doit recruter Houda-Pepin

Si François Legault et la Coalition avenir Québec veulent avoir une chance de se débarrasser de Gaétan Barrette dans La Pinière, je leur conseille de recruter une candidate qui y a été députée pendant presque 20 ans : Fatima Houda-Pepin. Il y a beaucoup de points communs entre cette dernière et le premier.

D’abord, les deux sont fédéralistes ; ensuite, ils ont quasiment la même vision sur le sujet qui nous obsède depuis quelque 10 ans, soit depuis la sortie du rapport Bouchard-Taylor sur la gestion de la diversité culturelle et religieuse. Une fois au pouvoir, M. Legault pourrait lui demander de jouer le rôle qu’elle aurait voulu jouer avec les libéraux sur le sujet avant que Philippe Couillard ne l’exclue pour cause de mésentente majeure.

Mme Houda-Pepin s’est fait battre en 2014 parce qu’elle n’avait pas de bannière, parce que les libéraux avaient le vent en poupe et que M. Barrette détenait un capital de sympathie. Il se pourrait cette fois qu’avec une CAQ en forte progression dans les sondages, avec un ministre de la Santé plus impopulaire que jamais, Mme Houda-Pepin l’emporte le 1er octobre.

17 commentaires
  • Nadia Alexan - Abonnée 25 juillet 2018 02 h 48

    Madame Fatima Houda-Pepin n'est pas une opportuniste sans principes!

    Je regrette de vous informer que Madame Fatima Houda-Pepin n'est pas dupe pour joindre un parti de droite qui prône le néolibéralisme et le bien-être des plus riches et des plus nantis. Madame Houda-Pepin se range du côté de la justice sociale et de la démocratie. Elle est trop intelligente pour joindre un parti démagogique qui favorise les inégalités et l'éducation à deux vitesses.

    • Michel Héroux - Abonné 25 juillet 2018 09 h 05

      Madame, disons que votre commentaire est quelque peu tranchant. Je ne suis pas certain que vous soyez mandatée par Madama Houda-Pepin pour vous exprimer en son nom. J'ignore si Mme Houda-Pepin a le goût ou l'intention de replonger en politique, mais pour ma part, j'attendrai de voir ce qu'elle voudra bien dire à cet égard. Quant à vos propos sur le CAQ, ils manquent de nuances. La CAQ, tout comme le PQ etv le PLQ, est une coalition. Bien des avenues idéologiques s'y côtoient. C'est difficile de le ranger sour une seule étiquette, celle de « droite ».

    • Gilles Bousquet - Abonné 25 juillet 2018 09 h 25

      D'accord mais, Mme Houda-Pépin ne peut pas joindre le PQ vu qu'elle est fédéraliste, ni Québec solidaire qui n'a pas de chances dans ce comté.

    • Pierre Raymond - Abonné 25 juillet 2018 10 h 15

      Je suis de votre avis Mme Alexan mais ce qui me chagrine le plus relativement à Mme Houda-Pépin c'est que La Politique québécoise se prive d'une personne de grande valeur.

      D'ailleurs, je me suis toujours demandé ce qu'elle faisait chez les Libéraux.

    • Sylvio Le Blanc - Abonné 25 juillet 2018 13 h 08

      Mme Nadia Alexan,

      Vous semblez oublier que Marguerite Blais, l'ex-ministre «gauchiste» libérale, est maintenant avec la CAQ.

      Je vois très bien Mme Houda-Pepin retourner en politique pour un ultime mandat afin de faire advenir son cher projet touchant à la gestion de la diversité culturelle et religieuse, et ce, avec l'appui du Parti québécois.

      Mme Alexan, vous voulez vraiment que Gaétan Barrette reste un autre quatre ans dans La Pinière ? À vous de voir ! Si vous voulez qu'il débarque, il n'y a pas 36 solutions; il n'y en a qu'une : Houda-Pepin.

    • Nadia Alexan - Abonnée 25 juillet 2018 16 h 38

      Non, absolument pas, monsieur Sylvio le Blanc. Je ne veux pas voir gagner monsieur Barrette nulle part. Par contre, voter pour la CAQ, se traduit par donner son appui à un parti sans conscience et sans vision, qui veut privatiser toutes nos institutions publiques. C'est à dire, changer notre gouvernement néolibéral pour un autre plus conservateur encore sera contre-productif. Je ne crois pas qu'un tel gouvernement va travailler pour le bien commun ou pour l'intérêt public. Il ne faut pas voter contre ses propres intérêts!

    • Sylvio Le Blanc - Abonné 25 juillet 2018 18 h 23

      Mme Alexan,

      Considérant l'électorat dans La Pinière, c'est soit le PLQ, soit la CAQ; il n'y a pas d'autres options. Si vous votez Parti Québécois ou Québec solidaire dans cette circonscription, vous votez PLQ, c'est pas compliqué. Souvenez-vous que le PQ n'a pas présenté de candidat en 2014, cela afin de favoriser Mme Houda-Pepin. Je l'invite à faire de même en 2018.

  • Luc Frappier - Abonné 25 juillet 2018 06 h 52

    très bien dit!

  • Jean Lapointe - Abonné 25 juillet 2018 07 h 14

    Mme Houda-Pépin est trop consciencieuse pour accepter cela..

    «Il se pourrait cette fois qu’avec une CAQ en forte progression dans les sondages, avec un ministre de la Santé plus impopulaire que jamais, Mme Houda-Pepin l’emporte le 1er octobre.» (Sylvio Le Blanc)

    Je doute fort que madame Houda-Pépin accepte de se faire élire comme candidate de la CAQ uniquement parce que les sondages favorisent la CAQ pour le moment.

    Je suis sûr que madame Houda-Pépin est beaucoup trop consciencieuse elle pour profiter d'une telle situation pour se faire élire. Je ne pense pas qu' elle soit opportuniste à ce point.

    Certains partisans de la CAQ veulent tellement que les libéraux soient battus qu' ils en viennent à oublier de se demander si vraiment élire la CAQ serait une solution acceptable.

    S'ils prenaient la peine de regarder ce que ferait la CAQ au pouvoir si jamais elle était élue ils changeraient surement d'idée parce qu'avec la CAQ au pouvoir ce serait sûrement pire qu' avec les libéraux parce que la CAQ est encore plus à droite que le PLQ.

    Entre autres la CAQ pense tout confier au privé et conséquemment se soucie très peu du bien commun. Certains de ses candidats doutent même de l'existence d'un tel bien commun. L'Etat lui-même alors se soucierait que très peu du bien commun.

    Mais c'est à Madame Houda-Pépin de répondre.

  • Josée Duplessis - Abonnée 25 juillet 2018 07 h 40

    Une autre preuve que la CAQ et les Libéraux sont du pareil au même. Il ssont là pour d'autres choses que des convictions.

  • Gilles Bousquet - Abonné 25 juillet 2018 08 h 05

    Ça me semble très logique

    Oui, une solide candidature pour la CAQ serait, celle de Mme Fatima Houda-Pépin dans Lapinière. Un autre clou dans le cercueil du PQ, si ça vient à se matérialiser, à moins que M. Lisée nous réserve des surprises équivalentes. Joies et misères électorales.