À la maison, Harper!

Depuis quelque temps, l’ex-premier ministre canadien Stephen Harper refait surface dans les médias. Ainsi en est-il, par exemple, de sa rencontre à la Maison-Blanche, en juillet, avec le conseiller économique Larry Kudlow, sans en avoir avisé le bureau du premier ministre.

Récemment, il a affirmé que Justin Trudeau voulait tirer des bénéfices politiques en tenant tête aux Américains dans les négociations sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Stephen Harper a fait son temps. Qu’il se retire à la maison et laisse les élus faire le leur. Le temps des belles-mères est révolu !

1 commentaire
  • Daniel Bérubé - Abonné 23 juillet 2018 16 h 14

    Effectivement...

    Il s'agirait sans doute de lui expliquer qu'après des élections perdu, il a PERDU le pouvoir... mais, ça peut être long un peu, car la compréhension est généralement longue chez quelqu'un qui ne veut pas comprendre. Peut-être lui expliquer qu'il n'était pas roi, mais simple premier ministre.