Sir Paul McCartney pour 245 $US

La plupart d’entre nous ont eu comme idole Paul McCartney.

Vendredi 13 juillet, je prends mon courage et mon téléphone pour réserver quatre billets pour son spectacle qui aura lieu au Centre Vidéotron de Québec le 17 septembre prochain. Après une heure et demie d’attente, je joins un préposé pour l’achat de mes fameux billets. Il m’informe que les billets disponibles sont à 245 $US. Moi et mes amis, nous étions prêts à décaisser 130 $ ou 150 $ en argent canadien. Bon, OK, sir Paul est un vétéran de la musique rock, il donne un spectacle de trois heures et il chante de belles ballades. Moi aussi, j’ai un âge respectable et j’ai encore la faculté de me révolter contre des prix prohibitifs. J’ai résisté à l’envie d’acheter un billet et cela me turlupine encore aujourd’hui. Bien sûr, j’aurais pu payer ce montant ! J’ai préféré prendre cet argent et d’ici la fin de l’année, je vais faire un don à la Fondation des maladies du coeur.

Au cours des dernières années, j’ai assisté aux spectacles des Rolling Stones, de King Crimson, de Roger Waters, de Santana, de ZZ Top, de Jethro Tull, d’America et de Neil Young, et les prix des billets étaient entre 80 et 100 dollars canadiens. Vous me direz que si je veux acheter un billet pour le show de sir Elton John au Centre Vidéotron en 2018, le prix sera semblable à celui de sir Paul. Nous vivons dans un monde qui carbure au vedettariat et le prix à payer pour de bons billets dans les prochaines années sera sans limites. Je souhaite de tout mon coeur que le don que je ferai sauve la vie d’une personne…

Et comme chantait Édith Piaf : « Non, je ne regrette rien. »

À voir en vidéo