Un texte touchant

À Benoit Léger (auteur du texte « Les athées, minorité oubliée »).

Votre texte me touche. Je suis un croyant de 73 ans qui a depuis longtemps délaissé les certitudes de sa jeunesse.

Le doute fait partie de ma quête religieuse, nourrie d’auteurs athées ou croyants, mais surtout de la bonté dont je suis témoin (je suis proche aidant) chez des gens de toutes allégeances et de la beauté qui m’émerveille toujours, malgré la souffrance omniprésente.

Le dialogue stimulant dont vous parlez, animé par une « critique vigoureuse et intelligente », m’intéresse au plus haut point.