Cyclistes infantilisés

Très heureux de voir que les chicanes à vélo posent de plus en plus problème à la majorité. Ces maudites chicanes ont connu d’autres déclinaisons aussi stupides, du genre : « Toi, tu fais du vélo, des fois, il faut que tu marches à côté, ou bien on va te faire ralentir de force avec des infrastructures incontournables »… Toujours pour la sécurité de ces demeurés de cyclistes, la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain résiste à autoriser l’usage hivernal des pistes cyclables du pont en nous faisant languir avec des études qui durent une éternité.

En fait, ce qui dans tout ça dérange fondamentalement, et ce n’est pas que sur le pont, bien que ce soit la goutte qui fasse déborder le vase des installations cyclistes boiteuses, c’est l’infantilisation des gens qui se donnent la peine d’opter pour le transport dynamique et qui se font niaiser tandis que les automobilistes, qui accaparent autrement plus d’espace public en causant de graves préjudices sanitaires et environnementaux, eux vont comme bon leur semble. Personne n’aurait l’idée folle de décréter le pont dangereux à la conduite hivernale et de le condamner sur une base saisonnière, ou encore d’installer des chicanes à auto pourtant nécessaires — on voit fréquemment le témoin lumineux destiné à indiquer sa vitesse au conducteur afficher des vitesses avoisinant même les 80 km/h tandis que 50 km/h est la vitesse permise… Il est temps de donner un coup de guidon cohérent et complet pour redonner une dignité aux cyclistes tout en faisant une prévention adulte en aparté.