Pour le G7, grandeur et beauté de Charlevoix!

Charlevoix est une véritable oasis de beauté et un havre de paix. Région qui a inspiré bon nombre de nos plus grands peintres et où ont séjourné de grandes écrivaines telles Laure Conan et Gabrielle Roy.

Pour y être allé à plusieurs reprises pour le travail, ou encore pour les vacances, j’ai toujours eu un faible pour Baie-Saint-Paul, pour son aspect culturel et son événement Rêves d’automne. Mais selon moi, c’est à La Malbaie, dans le secteur Pointe-au-Pic, que l’on peut apprécier l’un des plus beaux points de vue au Québec sur le fleuve Saint-Laurent. Particulièrement tout le long du chemin du Quai, où on peut marcher allégrement jusqu’au petit port de la ville tout en appréciant la magnificence du lieu et de ses superbes couchers de soleil.

Malheureusement, à l’occasion du G7 des 8 et 9 juin prochains, c’est précisément là, tout le long du chemin du Quai, que l’on aura érigé une clôture entre nous et le fleuve. Dommage, puisqu’on privera ainsi le monde entier, lors de cet événement qui sera fort médiatisé, d’un des plus beaux coins du pays. Mais que voulez-vous : attention danger ! En effet, qui sait si, comme dans les contes et légendes de Charlevoix, des monstres marins ne surgiront point pour avaler tout rond Justin et ses invités durant le G7 ? Mieux vaut prévenir. En fait, plus on s’approche du G7 et plus l’élément haute sécurité vient nous priver de la beauté que nous offre La Malbaie.

Je ne ferai pas ici un plaidoyer anti-G7. Mais j’espère juste une chose, c’est que cet événement sera aussi l’occasion de faire connaître au monde entier la culture et l’histoire de Charlevoix. Que les caméras venues de partout ne braqueront pas leur objectif que sur les dignitaires ou sur les manifestants qui y seront entendus, mais aussi sur la grandeur et la beauté charlevoisiennes. Une région inspirante qui a vu naître entre autres le Cirque du Soleil et où ont oeuvré, où oeuvrent encore, de grands artistes en arts visuels.

1 commentaire
  • Gilles Delisle - Abonné 17 mai 2018 09 h 07

    Débarrassez-nous de ces festivals de police et de sécurité!

    L'an dernier, c'était Taormina en Sicile, charman village d'Italie, aujourd'hui, c'est chez nous dans Charlevoix. Ces leaders du monde qui se rencontrent annuellement et qui viennent saccager les plus beaux endroits de la planéte pour deux ou trois jours, par une sécurité insensée, devraient tenir leurs rencontres dans les eaux du Groenland ou d'autres endroits similaires. De toute manière, ces rencontres sont tenues pour mieux nous exploiter et mieux nous asservir.