Un taxi nommé PLQ

Sous le couvert du progressisme, le nouveau directeur de la campagne du PLQ, Alexandre Taillefer, tentera de déjouer, autant que faire se peut, le pronostic accablant sur l’avenir immédiat des libéraux québécois, réputés pour avoir sabré les budgets en santé et en éducation. Peut-être arrivera-t-il à revamper cette vieille flotte de taxis usés pour la mettre au goût du jour tout en masquant le véritable visage du parti « des vraies affaires ».

Nous aurions une suggestion à lui faire : changer la couleur de chaque véhicule (le rouge usé) pour des couleurs plus claires et vives et apposer un énorme logo distinctif sur les portières, comme « Bonjour, Hi ! ». Ce serait presque de l’art contemporain.


 
1 commentaire
  • Solange Bolduc - Inscrite 12 mai 2018 21 h 27

    Je me permets de vous dire...

    Si M. Taillefer change la couleur de ses taxis, il devra pour être honnête, se transformer en moins hypocritement : en caméléon!

    N'est-ce pas ce qu'il est : Un véritable arc-en-ciel ?