Loi sur la parité au Parlement

Quand M. Couillard se sert « des minorités visibles, des minorités sexuelles, des personnes vivant avec un handicap et d’autres groupes de la population » pour exprimer ses réserves concernant la parité entre les hommes et les femmes à l’Assemblée nationale, il fait porter aux seules femmes cette préoccupation. Cette manière de penser prouve bien le trop long chemin qu’il reste à parcourir si on ne compte que sur la pression populaire pour faire bouger les choses. Le débat sur la représentation de tous ces groupes (composés d’hommes et de femmes) au Parlement sera plus équitable quand la parité hommes-femmes sera atteinte. Nous avons besoin d’une loi.