Une ignorance fondamentale

Je suggère à tous ceux et celles qui prônent le multiculturalisme de lire l’excellent article du Devoir « L’homme qui tutoie l’islam » (9 avril).

Mais en particulier, j’espère de tout coeur que Valérie Plante et son équipe prendront le temps de lire ce qu’a vécu Karim Akouche, l’auteur de Lettre à un soldat d’Allah. Mme Plante fait preuve d’une naïveté indigne de son rôle et surtout d’une ignorance fondamentale des enjeux reliés à l’islamisme lorsqu’elle propose que le SPVM accepte que ses membres puissent porter le voile, la kippa ou le turban. Ouverture à la diversité ? Oui, je suis d’accord à 100 %. Ouverture à l’expression de signes religieux pour ceux et celles qui ont des postes d’autorité ? Absolument pas, comme la très grande majorité des Québécois. Mme Plante profite de ce que M. Couillard joue au Ponce Pilate en se lavant les mains de cette question. (Une des raisons, à mon avis, de la montée de la CAQ et de la droite.) Ma lune de miel avec Projet Montréal est bel et bien terminée.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Alain Lépine - Abonné 13 avril 2018 09 h 33

    Ignorance

    Très juste Madame Jasmin. L'hydre islamiste s'installe peu à peu.