De belles paroles

En réaction à « l’affaire Walmart », M. Couillard a dit : « Il faut que ces grandes entreprises-là fassent montre d’un engagement social. » Ce sont de belles paroles. Cependant, il serait bien qu’il applique à son propre gouvernement ce qu’il préconise.

Saviez-vous que M. Couillard a adhéré, en devenant chef du gouvernement, à une politique gouvernementale qui a pour objectif d’augmenter la participation sociale des personnes handicapées ? Intitulée À Part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité, elle devait être accompagnée de financement et des ressources aux organismes qui offrent des services aux personnes handicapées. Ces organismes attendent toujours. Ils sont à bout de patience. Pourtant, le plan 2015-2019 des engagements gouvernementaux réitère qu’avec les ministères et municipalités, ils sont les mieux placés pour mettre en oeuvre la politique.

Puisque le gouvernement n’a toujours pas agi concrètement, les organismes multiplient depuis plusieurs mois les démarches pour sensibiliser la population et les élus au manque de ressources. Sont-ils entendus ? Permettez-nous d’en douter puisque nous le répétons, les organismes n’ont toujours pas reçu les fonds promis…

Il est triste que cela prenne des événements tels que Walmart pour réaliser que la participation sociale des personnes handicapées apporte de la richesse à la société. Espérons que cette indignation collective force finalement M. Couillard à poser un geste significatif pour le bien des organismes qui travaillent sans relâche pour faire de notre société une société plus inclusive et respectueuse.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.