«Comédie fest»: pensez-y bien, Vidéotron

À la suite de ce qu’on appelle l’affaire Rozon, plusieurs humoristes se sont juré de ne plus faire affaire avec le festival Juste pour rire et ont fondé leur propre festival. C’était là une bonne nouvelle. Une autre bonne nouvelle a été celle toute récente de l’arrivée de l’importante commandite de Vidéotron.

Mais entre ces deux bonnes nouvelles s’est insérée une autre nouvelle nettement moins bonne. Il s’agissait du choix du nom de ce festival : le Grand Montréal comédie fest. Cette structure très anglaise plaçant les mots « Grand Montréal » au début et le mot « fest » (au lieu de festival) à la toute fin a tellement des airs de ce que Google Translate fait de pire que c’en est navrant.

Quant à l’emploi de « comédie » au lieu d’« humour », c’est là un calque de l’anglais à ce point raté qu’on peut se demander pourquoi Québecor a tant tenu à rendre visible son accent aigu sur son logo si c’est pour qu’ensuite, une compagnie du groupe s’associe à un événement au nom aussi linguistiquement bâtard.

Il y a là une concerne qu’il est encore temps d’adresser si Vidéotron veut que ce fest soit un événement que les Québécois seront fiers de. Sinon, les comiques debout du Québec voudront-ils des publicités du fest avec leur nom sur ? Pensez-y bien, Vidéotron. Est-ce bien la voie de faire que vous voulez d’être fameux pour ?

 


Participez au débat!

Pour ne rien manquer de nos textes d’opinion, dont plusieurs sont en exclusivité sur le Web, et aller plus loin dans le débat, suivez notre page Facebook Opinion.

3 commentaires
  • Pierre Deschênes - Abonné 26 mars 2018 06 h 46

    De la bâtardisation

    « Grand Montreal Comedy Fest ». Enlevez les accents aigus et le nom de ce festival est en effet parfaitement anglophone, donc bilingue - utile pour le Montréal touristique - et aussi facilement exportable. Je suis d’avis que l’on a opté ici pour la facilité ou pour une forme d’apportunisme mercantile au détriment de l’affirmation francophone de l’événement festivalier. Eut-on voulu ajouter un pendant anglophone à ce festival, tel le « Just for laughs » de Juste pour Rire, on aurait pu lui trouver un nom typiquement anglophone plutôt que cette forme d’entre-deux somme toute bâtardisée.

  • Bruno Roy - Abonné 26 mars 2018 09 h 07

    Fest

    Il y a ue erreur quelque part. Je pense qu'il faut comprendre que le nouveau nom de ce festival n'est ni en français ni en anglais; c'est de l'allemand "translaté" par Google. C'est là qu'est l'humour. Comme c'est drôle!
    Bruno Roy, abonné

  • Sylvio Le Blanc - Abonné 26 mars 2018 11 h 04

    Lettre très pertinente

    Et le dernier paragraphe est génial.