Prévisible pétition à contre-courant

Le parc du Mont-Royal est traversé en son milieu par une voie de transit automobile fort achalandée. La nouvelle administration Plante, élue avec un programme de mobilité durable, souhaite couper ce lien en bloquant le transit au milieu du sommet de la montagne. Faut-il se surprendre de cette pétition de 25 000 signatures réclamant une consultation préalable ? Les automobilistes ne céderont jamais volontairement du terrain, et rien ne changera jamais si on ne fait que les écouter. La mobilité durable, comme tout autre virage en faveur de l’environnement, exige des sacrifices personnels, et les objectifs poursuivis ne s’atteignent pas simplement en brandissant une pancarte dans une manif. Alors oui à la scission de la voie (trop) rapide Camilien-Houde-Remembrance. On devrait même réfléchir à augmenter la desserte en transport collectif du mont Royal et à en reboiser le stationnement au sommet. C’est un parc après tout.