Raisonnable?

Le sort des 18 caribous forestiers de la région de Val-d’Or, derniers représentants de leur espèce, a été tranché par le gouvernement Couillard, apprenait-on dans Le Devoir du 9 mars. Ils iront rejoindre les dinosaures, les mammouths, nos tourtes et les milliers d’autres espèces condamnées à l’extinction.

Ainsi en a décidé un rapport préliminaire du ministère de la Faune. Les efforts nécessaires pour tenter de restaurer leur habitat, « perturbé par des décennies de coupes forestières intensives et d’activités minières », comme on le rapportait dans ces pages, coûteraient trop cher : 76 millions de dollars sur 50 ans.

« Cette situation est triste, mais il faut être raisonnable », a déclaré le ministre Luc Blanchette. Pourtant, cette somme ne représente qu’une infime partie des augmentations faramineuses consenties par le gouvernement à nos médecins et spécialistes dont plusieurs, semble-t-il, n’en demandaient pas tant.

On peut se demander si les compagnies forestières et minières — et les gouvernements qui leur ont permis d’agir comme elles l’ont fait — se sont montrées raisonnables en détruisant l’habitat des caribous. Mais il semble qu’il y ait un temps pour être raisonnable et un autre pour l’être moins.

De toute façon, en plus d’être raisonnables, soyons réalistes : ces pauvres caribous forestiers, inconscients de leur sort, ne votent pas, ne peuvent acheter ni vendre personne ni même se payer des lobbyistes.

2 commentaires
  • Nicole D. Sévigny - Abonnée 12 mars 2018 11 h 16

    Il est plus difficile...

    maintenant de se faire entendre dans les médias écrits. Moins de possibilités pour les commentaires. Alors j'apprécie beaucoup que des gens comme vous, M. Beauchemin, le fassent par : Lettres, Opinions ou Idées.
    Je peux ainsi faire valoir ma dissidence et mon désaveu vis à vis certaines décisions d'un gouvernement qui
    semble se ficher comme de l'an quarante de la vie ou de la survie de 18 caribous..."qui n'ont pas droitde vote".
    Si j'étais Luc Blanchette, j'essaierais de me rendre invisible dans les prochains jours....mois ou années!

    La faune... et la flore...du Québec sont indissociables de notre identité...de notre culture...de notre terroir.
    Nier la survie et condamner à une mort certaine ...18 caribous...qui ont eu le malheur de choisir un tel lieu
    pour y vivre depuis des siècles...et qui, un jour, sont confrontés à "l'ingérence" humaine et à la "sur-exploitation" de leur territoire, il faut en parler et essayer de changer les mentalités... de ceux qui sont surtout friands de $$$$$$ vite faits...

  • Jacques de Guise - Abonné 13 mars 2018 00 h 51

    À Mme Nicole D. Sévigny,

    Je souscris à vos propos en ce qui concerne la question des commentaires, il est difficile de comprendre que, d'un côté, ces mêmes médias écrits se plaignent de la pauvreté, voire de l'absence, du débat public et que, d'un autre côté, ils restreignent les possibilités de commentaires et raccourcissent le délai pour répondre!!!! Aller comprendre quelque chose!!!! Alors qu'ils disposent d'un outil extraordinaire pour favoriser l'étayage commun, l'orientation prise fait fausse route!!!!!!!!

    Jacques de Guise