La pétroleuse et les pétrolières

La mégalopole New York poursuit en justice cinq pétrolières géantes (BP, Chevron, ConocoPhillips, ExxonMobil et Shell), qu’elle estime responsables des coûts dus au dérèglement du climat. De son côté, Chevron a dénoncé une action qui ne résoudra pas « la grave question des changements climatiques » (l’admission d’une grande pollueuse que n’a même pas encore faite le président Donald Trump).

Le maire de New York, Bill de Blasio, a en même temps annoncé qu’il entendait retirer du secteur des énergies fossiles les investissements du fonds de retraite de la Ville de plus de 190 milliards $US. Que voilà une décision qu’il aurait fallu prendre bien avant d’entamer la poursuite, car il est clair que ces investissements nuiront à la cause de la Ville. En effet, la partie défenderesse voudra savoir : « Si ces pétrolières vous causaient autant de torts, pourquoi y avoir investi votre argent jusqu’à tout récemment ? »

Avis aux divers ordres gouvernementaux : ne tardez pas à retirer vos billes des énergies fossiles, parce que cela pourrait vous jouer de mauvais tours quand viendra le moment de faire payer les principaux coupables.

À voir en vidéo