Troisième opposition pour longtemps

Je viens de recevoir un courriel de Gabriel Nadeau-Dubois, dans lequel il écrit notamment ceci : « Une autre décision cruciale attend les délégué-es cette fin de semaine, soit celle de fusionner avec Option nationale, pour que Québec solidaire devienne la grande maison de tous les indépendantistes progressistes. » Si je comprends bien, les péquistes sont exclus de la liste des indépendantistes progressistes.

Au lieu de chasser sur les terres du PLQ et de la CAQ, ce petit parti sectaire chasse sur celles du PQ. Voilà pourquoi il ne récoltera pas plus que 15 % des votes en 2018 (et il en sera de même en 2022) et qu’il se prépare à laisser le pouvoir à la droite. Mais comme les quésolistes ont la prétention de connaître seuls la vérité, cette perspective ne les indispose aucunement.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

2 commentaires
  • Gilbert Turp - Abonné 1 décembre 2017 08 h 54

    L'illusion de QS

    QS s'imagine prendre la place du PQ, c'est pourquoi QS pense (et fantasme) que plus vite le PQ mourra, plus vite il le remplacera.

    Gabriel Nadeau-Dubois devrait se souvenir de sa convergence d'antan et consulter ses anciens collègues Martine Desjardins et Léo Bureau-Blouin, sans lesquels le printemps érable ne serait jamais allé nulle part.

  • Guy Milette - Abonné 1 décembre 2017 12 h 55

    PQ progressiste?

    Le PQ a perdu mon adhésion le jour oû il a montré son côté " droit ". Pour son côté progressiste, on le cherche depuis.