Regretter Jean Charest

Mercredi 4 octobre, après la défaite cuisante des libéraux dans Louis-Hébert, Philippe Couillard et Amir Khadir, de Québec solidaire, se sont concertés, selon Radio-Canada (RDI), sur le projet de commission du gouvernement libéral sur le racisme dit systémique. Projet qu’appuie pleinement QS, comme on le sait, mais que rejettent fermement le Parti québécois et la Coalition avenir Québec. En gros, Philippe Couillard et Amir Khadir ont tous deux affirmé, en substance, qu’il fallait que la commission mène ses travaux comme prévu, mais en ajustant la méthode aux circonstances, étant donné que la majorité francophone y semble allergique et (sous-entendu) soupçonne que le but est de la mettre en accusation. Que se passera-t-il ? On peut parier d’ores et déjà que Philippe Couillard et son indéfectible allié QS — sur le plan des idées et sur le plan électoral, puisque ce sont les voix qu’arrache QS à la CAQ et au PQ, qui assurent désormais quasi automatiquement la réélection des libéraux — tenteront de trouver un moyen soft de remettre sur les rails la commission, en espérant que les Québécois se laisseront endormir et leurrer. Philippe Couillard est en train de réussir l’exploit… de faire regretter Jean Charest.