Victoire du féminisme

Au-delà de toute considération partisane, la victoire de la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Geneviève Guilbault représente avant tout une avancée importante du mouvement féministe en politique.

En effet, au cours de cette courte campagne, certaines voix plus ou moins discrètes se sont fait entendre eu égard au fait que la candidate caquiste était enceinte et que, de ce fait, elle ne pourrait pas vaquer « normalement » à ses responsabilités de députée.

Cette victoire est d’autant plus remarquable que la circonscription de Louis-Hébert était considérée comme un château fort du Parti libéral du Québec, Sam Hamad y ayant remporté les cinq scrutins précédents.

Sans être un partisan de la CAQ, je me réjouis de cette victoire de Mme Guilbault qui a réussi à obtenir 51 % des voix, un résultat qui risque de donner certes des ailes à la CAQ, mais qui surtout contribue grandement au mouvement d’égalité hommes-femmes en politique.