Federico García Lorca…

Quand on voit ce qui se passe présentement à Barcelone, Federico García Lorca, poète tombé sous les balles de la dictature, en 1936, doit se retourner dans sa tombe.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

2 commentaires
  • Michel Lebel - Abonné 4 octobre 2017 08 h 06

    Exagération!

    Faut pas exagérer! Il n'y a pas de morts ni de guerre civile présentement en Espagne.

    M.L.

  • Geneviève Laplante - Inscrite 4 octobre 2017 14 h 27

    Bravo!

    Votre sens de l’histoire vous honore, Madame Stanton.