Séance d’autoflagellation

Alors que l’ouest de notre pays s’enflamme, que les éléments se déchaînent, éradiquant des îles entières par les vents et les flots, que deux belligérants menacent la planète à coups de bombes atomiques ou hydrogènes et que le Moyen-Orient est en ébullition, que vient faire cette manifestation d’autoflagellation que nous a servie Justin Trudeau, le premier ministre du pays, devant l’Assemblée générale de l’ONU ? Soit, ce qu’ont subi les peuples autochtones nous interpelle, mais il faudra plus que des discours larmoyants pour réparer l’ampleur des torts qu’on leur aura fait subir. Il en faudra davantage pour éteindre les feux et restreindre les fous et les flots.

À voir en vidéo