Des chiffres inquiétants

Selon le recensement 2016 de Statistique Canada, le pourcentage de la population de langue maternelle anglaise au Québec a augmenté de 9 à 9,6 % (+0,6), alors que celui de la population de langue maternelle française a reculé de 79,7 à 78,4 % (–1,3). Le Québec français perd ainsi sur les deux tableaux. Voilà qui est inquiétant pour l’avenir.

Les locuteurs de langue maternelle anglaise sont moins de 10 % au Québec, pourtant, 67 % des documents audiovisuels classés depuis un an par la Régie du cinéma du Québec sont en anglais et seulement 10 % sont en français. À Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 29 % des documents sont en anglais et 71 %, en français.

Qui a affirmé déjà que nous traitions mal notre minorité anglophone ? Si la minorité francophone hors Québec était aussi bien traitée, elle n’aurait pas diminué de 4 % en 2011 à 3,8 % en 2016.

À voir en vidéo