Vivre seul pour éviter les pénalités financières

« Plus de Canadiens que jamais vivent seuls, démontrent les données du recensement de 2016 dévoilées mercredi par Statistique Canada. »

« Ce mode de vie est donc le plus populaire au Canada pour la première fois de l’histoire du pays. »

Ce mode de vie est donc le plus populaire, publiez-vous… Ah ! La bonne blague…

Eh ! Oh ! Sérieusement, il n’est pas question de mode (sic) !

C’est qu’il faut savoir que les régimes de pensions de vieillesse et de suppléments à ces pensions, l’impôt ainsi que le montant pour solidarité sociale versé — notamment aux personnes avec une contrainte sévère — pénalisent sévèrement les bénéficiaires qui cohabitent.

Par exemple, au terme d’une année de cohabitation, ces derniers sont « mariés » d’office par les ministères concernés, et ces couples sont aussitôt financièrement pénalisés en subissant une diminution draconienne des montants qui leur sont versés.

Elle loge là, la raison pour laquelle de plus en plus de citoyens canadiens vivent seuls : pour éviter les pénalités financières qui appauvrissent les couples démunis et vieillissants.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

4 commentaires
  • Sylvain Auclair - Abonné 4 août 2017 07 h 11

    Mais vivre ensemble...

    ne coute-t-il pas mois cher?

  • Jean Richard - Abonné 4 août 2017 11 h 32

    De biens mauvais calculs

    Les divers régimes et le fisc ne pénalisent pas les gens qui cohabitent. Ils ne font que tenir compte de ce qui reste comme revenus une fois les dépenses de base assumées.

    Vous êtes locataire ? Votre loyer sera le même que vous soyez seul ou à plusieurs. Ça revient à dire que si vous cohabitez à deux, vous serez logé pour deux fois moins cher. Vous avez un service téléphonique pour rester en contact avec le monde ? Votre abonnement sera au même tarif, que vous soyez seul ou plusieurs à utiliser le service. Vous avez l'électricité ? Les redevances quotidiennes (le prix à payer avant d'avoir consommé le premier kWh) seront sans égard au nombre de personnes habitant avec vous. Pire, il se pourrait que votre assureur vous accorde un rabais si vous vivez à deux.

    Bref, ce n'est sûrement pas pour être plus riches que des gens vivent seuls car tout calculs faits, on voit bien que c'est le contraire.

    • Mathieu Bouchard - Inscrit 5 août 2017 23 h 07

      Les redevances quotidiennes sont plus qu'annulées pour presque tout abonné. En effet, les 33 premiers kWh par jour (reportables dans une même facture) sont facturés avec un rabais de 0,031$ chaque, ce qui fait 1,02$ de rabais maximum par jour, alors même que la redevance de base est 0,41$ par jour. Donc si chacun dépense 0,77$+tx par jour, la redevance est annulée par le rabais, et rendu à 1,92$+tx par jour, on économise même 0,61$ par jour. Le coût plus élevé de l'Hydro en solo (quand il est plus élevé) est donc dû à des différences dans les grandeurs d'appartement à chauffer, à des différences dans l'isolation des murs extérieurs, et à la différence d'aire totale des murs extérieurs (par lesquels la chaleur fuit).

      Il y a aussi les appareils en double (le frigo), mais la majeure partie de l'année, ça compte pas, parce que chaque où le thermostat de maison allume le chauffage au moins une partie de la journée, la chaleur nette de ces appareils allumés est déjà complètement annulée par une inactivité équivalente de ce thermostat. Les jours de climatiseur ont l'effet contraire, les appareils se mettent alors à causer plus que 100% de dépense, à cause de l'ouvrage qu'ils rajoutent au climatiseur...

  • Gaétan Dostie - Abonné 4 août 2017 13 h 17

    Merci M. Chayer

    Monsieur Richard, vous êtes dans les patates. Votre calcul ne vaut que lorsque les revenus sont également partagés. S'ils ne le sont pas, vous êtes effectivement perdant et Monsieur Chayer a tout a fait raison.

    Votre prémisse est que chacun dispose de revenus compatibes, ont un compte en commun. Sinon, effectivement vaut mieux vivre seul. La vie à deux n'enrichit pas qui n'a pas des revenus semblable aux co-locataires.

    Gaëtan Dostie