Faisons payer les riches… compagnies!

Revenu Québec a créé un formulaire à l’intention des contribuables québécois qui souhaitent payer des taxes sur les produits et services qu’ils achètent en ligne, n’étant pas tenus légalement de le faire. Le hic, c’est que seulement une dizaine de Québécois le remplissent chaque année. Je dis bravo à ces contribuables exemplaires (d’aucuns diront qu’ils sont plus catholiques que le pape).

Si Revenu Québec invite les contribuables à payer de leur propre gré des taxes, c’est qu’il reconnaît implicitement que l’ensemble des Québécois devrait logiquement le faire. Alors, qu’attend le gouvernement pour modifier la loi en conséquence ?

Présentement, nous nous faisons voler des millions de dollars par les GAFA (les géants du Web : Google, Apple, Facebook, Amazon) et autres eBay de ce monde (selon une étude, Québec pourrait percevoir 12 millions par année en taxant le million d’abonnés québécois au service de vidéo en ligne Netflix). De plus, nous faisons du tort à nos propres entreprises, qui doivent, elles, faire payer les taxes à leurs clients. Elles luttent donc à armes inégales.

L’Australie, à la manoeuvre depuis 2011, indique la voie à suivre relativement à la taxation du commerce électronique. Le Canada et ses dix provinces devraient vite s’en inspirer.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.