Sylvain Lelièvre, toujours bien présent!

L’autre jour je me suis mis à fredonner deux chansons de Sylvain Lelièvre en marchant par un temps magnifique d’été. Des chansons que je connais par coeur et qui font partie de mon répertoire bien personnel, aux côtés de celles de Félix Leclerc, de Gilles Vigneault ou encore de Léo Ferré. C’est tout dire ! Et je me suis rendu compte qu’en 2017, cela fait 15 ans déjà que Lelièvre nous a quittés.

Il nous a quittés comme ça, sans préavis, sans tambour ni trompette, puis il s’était endormi dans le ciel en plein vol, la tête pleine de rêves et de chansons tendres à venir. En fait, il nous a quittés comme il a vécu ; discret, sans tumulte et sans grandes affiches pour annoncer sa dernière sortie. J’aimais Sylvain Lelièvre. J’aimais cet homme de tendresse et de conviction qui était d’une intégrité et d’une intelligence remarquables. Lelièvre était un être surdoué.

À 20 ans, il remporta un Grand Prix national de la chanson et, plus tard, un autre prix d’envergure internationale. Il était toujours dans la vingtaine et n’osait pas encore vraiment se présenter sur scène avec sa voix et son piano. D’autres chantaient ses chansons. Il y allait étape par étape, ne voulant pas faire trop de tapage.

Dans le cadre d’un entretien à une émission de télévision, il disait que la plus grande blessure de sa vie avait été d’attendre trop longtemps pour faire éclater son talent. N’empêche que Lelièvre nous aura légué une oeuvre riche et tout en nuances, une oeuvre empreinte de notre quotidien. Ses chansons demeurent une référence incontournable. Il demeure un de nos grands auteurs-compositeurs-interprètes. Sylvain Lelièvre est toujours bien présent parmi nous.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

2 commentaires
  • Jean-Marc Cormier - Abonné 27 juillet 2017 05 h 54

    Merci pour ce rappel

    Merci pour ce rappel, monsieur Giguère.

    Oui, Sylvain Lelièvre est toujours en nos coeurs. J'aimerais que les médias lui rendent davantage justice. Mais son oeuvre est si riche qu'elle parviendra à faire vivre son souvenir encore très très longtemps.

  • Pierre Raymond - Abonné 27 juillet 2017 09 h 26

    Quel musicien, quel homme !

    Quoi dire de plus sinon que j'ai eu le grand plaisir de m'entretenir quelques minutes avec lui au Salon du livre de Montréal il y a déjà trop longtemps et que les qualificatifs qui me sont restés en mémoire sont... intelligence, amabilité et gentillesse.