La maternelle à 4 ans à travers le monde?

Le mois dernier, le gouvernement Couillard a décidé d’ouvrir 100 nouvelles classes de maternelle pour les enfants de quatre ans en milieu défavorisé. En fait, l’apprentissage au cours de ces premières années de vie est primordial pour donner à chacun sa chance de réussir plus tard dans la vie.

Or, il se trouve que la même réalité se reflète dans le monde en développement. Quand les jeunes enfants sont stimulés intellectuellement, ils réussissent mieux. Les effets sont encore plus frappants chez les filles : une fille qui est soutenue en bas âge a de plus fortes chances de passer au secondaire, et pour chaque année supplémentaire de scolarité au secondaire, ses revenus augmenteront de 10 à 20 %, ce qui fait augmenter le PNB de tout le pays. Vu que le gouvernement de M. Trudeau vient d’adopter une politique d’aide internationale féministe, espérons qu’il saura faire se faire l’émule de monsieur Couillard et qu’il contribuera à la multiplication des classes pour la petite enfance dans les pays en développement.