Réparations pour Omar Khadr

J’appuie le fait qu’Omar Khadr reçoive des excuses et une compensation financière pour les torts qu’il a subis pendant environ 13 ans. Je me questionne cependant à savoir si cette somme ne devrait pas plutôt être versée par le Parti libéral du Canada et le Parti conservateur du Canada, qui ont été complices du maintien de M. Khadr à la prison de Guantánamo (et, dans le cas du Parti conservateur, y a activement participé), ne tenant pas compte des sévices qu’il y subissait. Il en va de même pour les excuses. L’on me répondra sans doute que notre système parlementaire est une démocratie représentative et que les députés et ministres ont le mandat de représenter les citoyens. N’y a-t-il pas une certaine limite à cette liberté qu’ont les parlementaires, incluant le premier ministre ? Nos dirigeants peuvent-ils prendre des orientations qui contreviennent aux devoirs fondamentaux du pays envers tous ses citoyens (et en particulier envers M. Khadr), orientations qui sont ensuite, comme c’était prévisible, réformées par les tribunaux (dont la Cour suprême), et assumer ensuite la facture à même les fonds publics ? N’abusent-ils pas de cette démocratie représentative ? Où est l’imputabilité de nos dirigeants dans tout cela ?

9 commentaires
  • Gaetane Derome - Abonnée 14 juillet 2017 00 h 45

    Vous avez raison.

    Les contribuables ne sont pas responsables des fautes des politiciens et c'est pourquoi certains sont contre le fait de verser 10,5 millions a M.Khadr.Il serait bien que les élites assument leurs erreurs.La plupart des gens ont bien compris que M.Khadr n'avait pas a être détenu a Guantanamo étant donné son âge et sa citoyenneté canadienne.Et la plupart ont eu de l'empathie pour ce jeune homme lorsqu'il était torturé la-bas.Ce qui divise les gens actuellement sur cette affaire surtout c'est le fait d'utiliser l'argent des contribuables pour compenser M.Khadr.

    • Sylvain Auclair - Abonné 14 juillet 2017 07 h 29

      Qui les a élus?

    • Marc Therrien - Abonné 14 juillet 2017 10 h 28

      Et pourquoi on les élit?

      Pour qu'ils gèrent à notre place tout ce qui doit être géré pour assurer notre sécurité et bien-être collectifs. Tout contribuable apte à gérer peut accéder à cette fonction de député pour travailler à améliorer le système qu’il dénonce.

      Marc Therrien

    • Cyril Dionne - Abonné 14 juillet 2017 19 h 35

      Mme Derome,

      Ce ne sont pas seulement les politiciens qui ont erré, mais aussi le Service du renseignement canadien (SCRS) en passant pour nos nouilles de la GRC et la famille de cet enfant soldat. D’accord pour dire que les membres des partis libéral et conservateur ont été élus par les contribuables, mais pas les autres. Maher Arrar, accusé à tort, était une œuvre de la GRC. Ils l’ont tout simplement remis aux mains de la CIA pour être ensuite torturé dans une de leurs prisons secrètes en Syrie 11 millions plus tard.

      Combien de gens auraient voté pour les libéraux et notre petit prince si on avait su que ceux-ci s’empresseraient de donner 10,5 millions à un enfant soldat devenu terroriste ? Ceci, après avoir déboursé des millions dans cette cause pour quelqu’un qui a vécu un gros 10 ans au Canada et qui n’a jamais contribué à la société. Mais la question qu’on doit se poser est la suivante : comment la famille d’Ahmed Khadr (son père) a-t-elle pu immigrer ici sans que les alarmes sonnent très forts ? Ah ! J’oubliais. Jean Chrétien était intervenu auprès du gouvernement pakistanais bien avant septembre 11 2001 pour faire libérer Ahmed Khadr, le grand argentier d’Oussama ben Laden, parce que celui-ci insistait pour dire qu’il était innocent. C’est ben pour dire.

      Le 10,5 millions devrait revenir à la veuve de l'infirmier américain tué par Omar Khadr. Sinon, nous encourageons tous les illuminés aux amis imaginaires à entraîner leur famille dans leur délire parce que de toute façon, ce sont les contribuables qui en assumeront le coût. Triste époque.

  • Jean-Marc Cormier - Abonné 14 juillet 2017 06 h 10

    Démocratie représentative?

    Démocratie représentative?

    C'est justement ce dont nous sommes en droit (j'allais écrire en devoir) de douter, car dès que nous les avons élus, nos représentants sont liés par la discipline de parti bien davantage que par leur devoir de représentation de celles et ceux qui les ont élus.

    Je prétends pour ma part que nos démocraties sont devenues complètement disfonctionnelles et qu'en conséquence nous ne vivons plus en démocratie mais sous la gouverne de potentats qui savent faire appel à de très habiles maquilleurs.

    La recette se révèle par ailleurs assez usée, comme en font preuve les taux d'abstention records enregistrés d'élection en élection dans nos "démocraties" dites "représentatives".

    Il semble bien que nous ne pourrions échapper à ce cercle vicieux qu'en réformant en profondeur nos systèmes politiques et en adoptant des mesures appelant à une bien plus grande participation citoyenne.

    Mais cela exigerait de véritables efforts et je ne suis pas certain que nous ayons la volonté de fournir de tels efforts. Alors nous préférons que nos élites organisent à peu près le chaos dans lequel nous acceptons de vivre.

  • Nadia Alexan - Abonnée 14 juillet 2017 06 h 10

    «Où est l’imputabilité?»

    Vous avez raison, Monsieur Guy Rivest: «Où est l’imputabilité de nos dirigeants dans tout cela ?» Nos élus s'en sortent de toutes leurs dérives sans aucune pénalité. Ils n'ont rien appris de leurs erreurs commises avec Maher Arrar. En effet, sans pénalité sont-ils capables d'apprendre de respecter nos lois?

  • Michel Duval - Abonné 14 juillet 2017 08 h 14

    Nous les avons élus...

    Nous les avons élus, payons. C'est aussi simple que cela, quelque soit le parti que nous avons porté au pouvoir, c'est à la base la responsabilité du citoyen.

  • Bernard Terreault - Abonné 14 juillet 2017 08 h 35

    Désolé

    Nous, vous et moi, sommes responsables, nous, vous et moi, les avons élu(e)s. Vous, personnellement, pouvez vous sentir non responsable puisque vous avez voté Bloc, NPD ou Vert, mais le vote est secret!