Les piétons du Village

Je suis toujours vraiment ravi, comme des milliers et des milliers de personnes, de voir la rue Sainte-Catherine Est devenir voie piétonne chaque été.

Comme il y a toujours moyen d’améliorer l’expérience, j’ai fait une suggestion à la Ville de Montréal en mars, peut-être un peu tard, en vue d’assurer qu’on peut, en cette année de 375e et de plus grande affluence, marcher sur un pavé uni, sans crevasses ou trous, car plus sécuritaire. Ceci surtout les soirs de feux d’artifice quand des milliers de personnes s’y retrouvent en même temps. Et aussi pour donner une bien meilleure impression à nos visiteurs, surtout ceux venant souvent de très loin (Europe, États-Unis, Amérique latine et au-delà) durant la belle saison. D’autant que la rue piétonne du Village est l’une des principales vitrines de la Ville chaque été et un attrait incontestable pour toute la population.

À défaut de pouvoir étendre une nouvelle couche d’asphalte, comme je le suggérais, avant de passer à la piétonnisation, on aurait pu à tout le moins aplanir la surface de la rue en comblant trous et crevasses.

Le simple citoyen que je suis n’a pas réussi à faire changer les choses. Il semble que le boulevard René-Lévesque ait reçu toute l’attention en 2017 (en vue sans doute de la prochaine course de voitures électriques) et que les étroites rues perpendiculaires à la voie piétonne de Sainte-Catherine Est auront, pour l’avenir prévisible, priorité sur celle-ci. Désolant !