3,7 millions de barils

J’aimerais voir la planification financière de ces compagnies Syncrude, Suncor… En 2015, elles ont reçu 3,3 milliards en subventions (Le Devoir, 21 mars 2017). Pour avoir une idée de l’ampleur de ces subventions, comparons-les à la péréquation pour le Québec pour l’année fiscale 2016-2017, qui est de 10 milliards (blogue de Gérald Fillion, Radio-Canada, 22 janvier 2016) ; ce qui représente le tiers. À ces subventions, il faut ajouter les coûts sociaux et environnementaux associés aux impacts négatifs des perturbations climatiques (santé, inondations, incendies de forêt, sécheresse…), qui sont généralement pris en charge par les communautés d’ici et d’ailleurs. Les coûts ne seront pas égaux pour tous. Certains paieront beaucoup plus que d’autres. NON à l’exploitation des sables bitumineux, car les enjeux sont trop graves.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Sylvio Le Blanc - Abonné 16 juin 2017 10 h 14

    Gérard Fillion et non Jeff Fillion

    Le premier est excellent et digne de confiance. Quant au deuxième...