Quand le jeu devient un travail

À la fin de l’article du 13 juin sur les maternelles à 4 ans, on peut lire, venant d’une experte en pédagogie, ce surprenant paradoxe : avec les enfants de 4 ans « il faut travailler la capacité de jouer ». Les enfants n’ont pas besoin de « travailler » leur capacité de jouer ; ils font ça tout naturellement, sans effort, sans travail… pour peu que les adultes leur foutent la paix et les laissent jouer.