Une solution permanente

Je fais partie des « accros » au Devoir, je suis abonnée depuis 30 ans. J’ai donc fait un don, mais comme je tiens à soutenir davantage mon journal, j’ai pensé faire un don testamentaire. Ce moyen permettrait au Devoir d’avoir une sécurité financière sans se soucier constamment de l’avenir.

Si plusieurs des abonnés qui ont à coeur l’avenir de leur journal utilisaient ce moyen permanent pour léguer un montant, même minime, par exemple 1000 $, l’avenir serait assuré pour Le Devoir.