N’en déplaise aux «médiâcres»

Contre vents et marées, quelques analyses sérieuses et objectives ont émergé de la mare médiatique infecte pour défendre les militants de Québec solidaire. Au-delà du vindicatif et des abjections des « chroniqueux », quelques textes ont remis les pendules à l’heure et réorienté les salves. Ils décomptent les contradictions, les valses-hésitations, les fourberies et les innombrables bêtises du Parti québécois ces dernières années. À juste titre et en toute rationalité, comment faire confiance à un Judas, une girouette ou un traître ? Le Parti québécois a un lourd et accablant passé. Aujourd’hui, il en cueille les fruits, qui incluent la paternité de Québec solidaire né des affronts du géniteur. Les militants de Québec solidaire ont pris la bonne décision et la seule qui soit, n’en déplaise aux « médiâcres ». Quant au PQ, « requiescat in pace »…


 
8 commentaires
  • Sylvain Auclair - Abonné 29 mai 2017 07 h 17

    Vraiment? Un passé accablant?

    Et le PLQ, il est mieux, peut-être? C'est lui qui a fait la charte de la langue française, les garderies à 5$, l'assurance-médicaments, a tenu les frais de scolarité bas et veut la souveraineté?

  • Benoit Toupin - Abonné 29 mai 2017 07 h 48

    Des fruits...

    Aux lecteurs de juger le bilan...

    1976-85 : La charte de la langue française / Loi sur le financement des partis politiques / Loi anti-briseur de grève / Loi sur la protection du territoire agricole / Création de Société de l’assurance automobile / Loi sur l’aménagement et l’urbanisme / Création du ministère de l’environnement / Création du régime Épargnes-Actions / Création de la Commission de la santé et de la sécurité au travail / Création des normes du travail / Loi sur l’accréditation et le financement des associations d’élèves et d’étudiants / Création du Fonds de solidarité de la FTQ.
    1994-2003 : Loi sur l’équité salariale / Loi sur l’équilibre budgétaire / Création des Centres de la petite enfance / Création du régime publique d’assurance médicaments / Création de la société Investissements Québec / Création d’Héma-Québec / La Paix des braves / Politique de nationalisation de l’eau / La journée nationale des patriotes.
    2012-14 : Fin du nucléaire et de l’amiante / Annulation de la loi 78 / Sommet sur l’enseignement supérieur et annulation de la hausse des droits de scolarité / Élections à date fixe et révision des règles de financement des partis politiques / Projet de loi 52 sur les soins de fin de vie / Maternelle à 4 ans dans des zones de pauvreté afin de lutter contre le décrochage scolaire / projet de loi 1 sur l'intégrité des contrats publics / Dépôt du projet de loi 14, la réforme de la Charte de la langue française / Dépôt du projet de loi 67 sur l'assurance autonomie / Dépôt de la Charte sur la laïcité.

    • Bernard Terreault - Abonné 29 mai 2017 08 h 07

      QS, de bonnes intentions, des réalisations, zéro.

    • Gilbert Turp - Abonné 29 mai 2017 08 h 17

      Merci monsieur Toupin, la désinformation - voire la malhonnêteté - au sujet du PQ, pus capable.

      J'ajouterais à votre palmarès 1994-2003 : la Grande Bibliothèque, pour les amoureux de la culture.

    • Jean-Christophe Leblond - Abonné 29 mai 2017 10 h 27

      À ce compte, les Libéraux aussi ont fait plein de bons coups au cours de leur histoire. On peut même en relever quelques uns sous le mandat de Charest. Cela n'efface en rien leurs nombreux très mauvais coups, ni ne justifie de voter pour eux aujourd'hui. Le PLQ de Couillard n'est pas celui de Lesage, le PQ de Lisée est très loin de celui de Lévesque. Ce ne sont plus les mêmes partis.

    • Benoit Toupin - Abonné 29 mai 2017 10 h 52

      Merci Monsieur Turp; j'ajouterai la grande bibliothèque à ma liste. Il faut répondre aux excès de langage et la désinformation par des faits.

  • Benoit Toupin - Abonné 29 mai 2017 12 h 28

    Discours

    "Contre vents et marées, quelques analyses sérieuses et objectives ont émergé de la mare médiatique infecte pour défendre les militants de Québec solidaire. Au-delà du vindicatif et des abjections des « chroniqueux », quelques textes ont remis les pendules à l’heure et réorienté les salves."

    Donc Mosieur Beaudoin, il y les bonnes opinions; celles qui vous sont favorables et les autres qu'on disqualifie à grand coup d'épithètes excessifs...

    "Ils décomptent les contradictions, les valses-hésitations, les fourberies et les innombrables bêtises du Parti québécois ces dernières années. À juste titre et en toute rationalité, comment faire confiance à un Judas, une girouette ou un traître?"

    Aucun faits, aucun arguments, aucun exemples, et d'autres épithètes excessifs et disqualiant.

    "Le Parti québécois a un lourd et accablant passé."

    Voir mon commentaire ci-haut.

    Heureusement cette façon de discourir est certainement très minoritaire à QS et condamner par grand nombre de membres et de sympathisants.

    Belle façon de nuire à son allégeance...

  • Marc Beaudoin - Inscrit 29 mai 2017 21 h 03

    À Messieurs Auclair et Toupin.

    J'aurais peut-être dû mentionner les textes en questions sauf que l'espace est restreint dans les colonnes du Devoir. Je peux vous en sortir une moi-aussi une liste des ''accomplissements'' du PQ qu'un vrai parti progressite et de gauche n'aurait jamais fait. Pour bonifier vos connaissances sur le PQ, je vous suggère aussi les Comptes et contes du prof Lauzon. Vous verrez : PQ et PLQ c'est du pareil au même...