cache information close 

Windows: le véritable rançongiciel

Dans la saga du rançongiciel WannaCry, il ne faut pas perdre de vue la racine du problème. Car WannaCry ne s’est attaqué qu’aux ordinateurs sous Windows XP. Un grand nombre de ces ordinateurs n’étaient pas protégés contre la faille du système d’exploitation utilisée par WannaCry. Pourquoi ? Parce que Microsoft ne supporte plus Windows XP depuis le 8 avril 2014. Pour appeler un chat un chat, Windows a pratiqué un racket de protection : ou bien vous nous payez pour passer à une version plus récente de Windows, ou bien vous vous exposez au piratage. Ce qui devait arriver arriva…

En offrant inopinément une mise à jour d’urgence pour Windows XP, Microsoft a implicitement reconnu sa responsabilité. Mais sans en assumer pleinement les conséquences, évidemment. D’ailleurs, la mise à jour offerte par Microsoft ne s’installe pas sur tous les ordinateurs XP : personnellement, malgré l’aide d’un informaticien, je n’ai pas réussi à immuniser un de mes ordinateurs qui roule en XP.

Les organisations et des individus qui ont continué avec Windows XP avaient d’excellentes raisons de le faire, mais ce n’est pas mon propos ici. Je me demande plutôt jusqu’à quand les organisations publiques et privées resteront passivement l’otage de Microsoft. Rien qu’au Québec, haut lieu mondial de l’intelligence artificielle, un consortium d’organismes ne pourrait-il pas mobiliser les ressources nécessaires en génie informatique pour développer un système d’exploitation et une suite bureautique en source libre, à partir de ce qui existe déjà ? Mais cela demande de la vision…

7 commentaires
  • François Beaulé - Inscrit 18 mai 2017 07 h 31

    Et Linux ?

    N'est-ce pas déjà ce qu'offre Linux ?

    Pour ce qui est de Windows XP, il est curieux que des groupes de consommateurs comme la puissante Consumers Union, liée au magazine réputé Consumer Reports, n'est pu convaincre le gouvernement américain, sous la présidence d'Obama en 2014, d'obliger Microsoft à assurer la sécurité de ce système d'exploitation jusqu'en 2024 au moins.

  • François Laflamme - Abonné 18 mai 2017 08 h 50

    «développer un système d’exploitation et une suite bureautique en source libre...»

    Ça s'appelle Linux...

    • Benoît Ozell - Abonné 20 mai 2017 09 h 30

      ... et LibreOffice comme suite bureautique.

    • Marc Levesque - Abonné 20 mai 2017 19 h 50

      Une autre erreur dans la lettre, 98% des ordinateurs infectés par Wannacry roule sous Windows 7, et environ 0.1% des ordinateurs infectés roule sous Windows XP:

      https://www.theverge.com/2017/5/19/15665488/wannacry-windows-7-version-xp-patched-victim-statistics

  • Louis-Philippe Tessier - Abonné 18 mai 2017 09 h 06

    Alternatives à Windows

    Les alternatives à Windows/Office existe. Ce sont les habitudes des utilisateurs et des gestionnaires de parc informatique inféodé à Microsoft qu'ils faudraient changér.

  • Pierre Raymond - Abonné 18 mai 2017 13 h 10

    Parlons-en !

    Parlons-en de Microsoft !

    Si au moins, la multiplication des versions de Windows avait servi à améliorer le produit, mais pensons à Millenium, Vista, Win8 etc... Quelle misère !

  • Gaétan Fortin - Inscrit 18 mai 2017 15 h 49

    Correctifs disponibles

    Je mets à jour périodiquement Windows Defender et n'ai pas ce type de problème.

    Car les mises à jour pour XP sont bel et bien offfertes.