Lettre à Emmanuel Macron

Monsieur le Président,

À l’aube de cette victoire historique, je vous invite, bien modestement, à vous rappeler quelques préceptes qui vous seront peut-être utiles tout au long de votre parcours, qui sera jalonné de nombreuses embûches.

Tâchez d’être bien entouré, car vous ne pourrez jamais, ô grand jamais, gouverner seul.

Tâchez d’être à la hauteur de l’énorme responsabilité que vous avez souhaitée, en faisant preuve d’humilité.

Tâchez de prendre de la hauteur, car les défis sont immenses et l’heure trop grave pour laisser place à l’arrogance ou à la légèreté.

Tâchez d’écouter, car beaucoup de gens souffrent.

Tâchez de tout faire pour que la dignité de chacun soit préservée, et les institutions respectées.

Tâchez de redonner espoir à des millions de gens, en France ou en Europe, avec des décisions courageuses, nécessaires bien que parfois difficiles.

Tâchez de donner un second souffle au grand projet européen, qui a créé les conditions favorables à la démocratie, à la paix et à la liberté, qui nous semblent acquises mais que nous avons le devoir de préserver.

Tâchez de combattre l’intolérance avec de vraies solutions, et non des mots creux.

Tâchez de redonner confiance et de mettre fin à la défiance, mère de tous les maux.

Tâchez de donner de la noblesse à la politique, qui est si malmenée et qui pourtant a tant besoin d’amour !

Et n’oubliez jamais, vous serez jugé sur vos actes, ainsi que ceux qui vous accompagneront tout au long de ce chemin.

Tâchez de rassembler les citoyens, peu importe leur origine, leur genre, leur religion, leur classe, leur appartenance politique, leur âge, leurs préférences sexuelles…

Tâchez de redonner de la fierté à la République, à ses citoyens et aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Soyez à la hauteur de vos grandes ambitions. Le monde vous regarde.

1 commentaire
  • Raymond Labelle - Abonné 9 mai 2017 13 h 40

    Quelle belle lettre!

    On espère qu'il y aura pensé tout seul et qu'il le fera - mais un rappel d'une citoyenne montre que l'on compte sur lui et que l'on est conscient du devoir à accomplir.